Crédit : AFP

Tennis

Roland-Garros: Fernandez continue d'impressionner

Publié | Mis à jour

La Québécoise de 18 ans Leylah Annie Fernandez a atteint le troisième tour de Roland-Garros, jeudi.

Pour l'occasion, Fernandez a vaincu la Slovène Polona Hercog en trois manches de 6-4, 3-6 et 6-1.        

Celle qui avait remporté le tournoi majeur français en 2019 chez les juniors imite ainsi sa compatriote Eugenie Bouchard, qui elle aussi s'est qualifiée pour le troisième tour.

La gagnante a toutefois éprouvé quelques ennuis au service, commettant huit doubles fautes et concédant cinq bris en 10 occasions. Elle a en revanche réussi le bris sept fois en 14 tentatives, empochant au total 100 points contre 86 pour sa rivale.

Détentrice du 100e rang de la WTA, Fernandez aura une lourde commande à sa prochaine rencontre, puisqu'elle croisera le fer avec la Tchèque Petra Kvitova, septième favorite.

Précédemment, l’athlète de la Belle Province avait disposé de la Polonaise Magda Linette au premier tour. Elle poursuit sa progression à une vitesse des plus intéressantes, elle qui avait terminé l’année 2019 en 209e place du circuit professionnel féminin. 

Courte présence pour Fichman

En double féminin, la Canadienne Sharon Fichman et sa partenaire ukrainienne Kateryna Bondarenko ont subi une défaite de 6-4 et 6-1 aux mains de la Belge Kirsten Flipkens et de la Russe Anastasia Pavlyuchenkova, dans un duel de premier tour.

Le duo perdant a commis sept doubles fautes au cours du match de 1 h 22 min. Il a concédé 15 balles de bris et ses rivales en ont profité à sept reprises. 

Kenin lâche encore un set mais sera au 3e tour  

L'Américaine Sofia Kenin, 6e mondiale, est allée puiser dans sa force de caractère pour retourner en sa faveur un match où elle était dominée, et finalement battre la Roumaine Ana Bogdan (93e) 3-6, 6-3, 6-2, jeudi au 2e tour de Roland-Garros.

«Je savais que je devrais me battre. Je me suis battue et ça a payé», a commenté l'Américaine, lauréate en début d'année de son premier titre du Grand Chelem aux Internationaux d'Australie. À 21 ans, elle affrontera Alison van Uytvanck (65e) ou Irina Bara (142e et issue des qualifications) pour une place en 8es de finale.

L'an dernier, elle avait battu Serena Williams au 3e tour avant de chuter face à Ashleigh Barty, qui avait finalement remporté le tournoi.

Cette année, après un premier tour compliqué face à la Russe Liudmila Samsonova (125e) qu'elle a battue en plus de deux heures (6-4, 3-6, 6-3), Kenin a encore eu du mal contre Bogdan qu'elle a mis 1h51 à écarter.

Elle a perdu le premier set en cédant son premier jeu de service, avant de revenir à égalité 3 jeux partout. Bogdan lui a à nouveau ravi sa mise en jeu pour mener 5-3 et conclure la manche sur la 2e de ses trois balles de set.

Dans la deuxième manche, le scénario a été quasi-identique, mais en faveur de Kenin qui a réussi deux bris contre un pour Bogdan.

Enfin, dans la troisième manche, l'Américaine qui n'a pas dépassé les 8es de finale des Internationaux des États-Unis début septembre, a réussi à briser deux fois d'affilée pour se détacher 3-0. Les joueuses se sont encore échangé leur mise en jeu une fois, mais à 5-2 sur son service, Kenin a conclu au terme d'un long jeu.   

Pliskova éliminée au 2e tour par Ostapenko   

La Tchèque Karolina Pliskova, tête de série N.2, a été éliminée dès le 2e tour de Roland-Garros jeudi par la Lettone Jelena Ostapenko, lauréate surprise de l'édition 2017, au terme d'un match à sens unique 6-4, 6-2 en 1h09.

Ostapenko, 43e mondiale, affrontera l'Américaine Sloane Stephens (34e) ou l'Espagnole Paula Badusa (84e) pour une place en 8es de finale. 

Lors de ses quatre précédentes participations, depuis 2016, Ostapenko n'a jamais passé le premier tour... sauf en 2017 où elle a remporté le titre en battant en finale Simona Halep, pour décrocher son seul titre du Grand Chelem à ce jour.

Pliskova, 4e mondiale, avait été éliminée au 3e tour l'an dernier sur la terre battue parisienne où son meilleur résultat reste sa demi-finale en 2017 où elle avait été battue par Halep. Ex-N.1 mondiale, elle n'a jamais remporté de tournoi du Grand Chelem mais a atteint la finale de l'US Open 2016.

La Tchèque de 28 ans avait abandonné en finale du tournoi de Rome il y a une semaine en raison d'une douleur à la cuisse gauche, mais elle a joué sans bandage apparent à Roland-Garros. Elle avait déjà bataillé au premier tour pour venir à bout de l'Egyptienne Mayar Sherif, 172e mondiale et issue des qualifications, 6-7 (9/11), 6-2, 6-4.

Jeudi, c'est son adversaire lettone qui a pris le match à son compte en se montrant la plus incisive. Ostapenko (23 ans) a ainsi dirigé les échanges et globalement contrôlé la partie avec 27 coups gagnants pour 19 fautes directes quand Pliskova n'a réussi que 9 coups gagnants et commis 25 fautes directes.