Crédit : AFP

Tennis

Roland-Garros: seul Medvedev ne survit pas

Publié | Mis à jour

Rafael Nadal a réussi ses débuts à Roland-Garros lundi, tout comme Dominic Thiem, tout frais vainqueur des Internationaux des États-Unis, et Serena Williams, mais pas Daniil Medvedev.

Face aux conditions «probablement les plus difficiles (qu'il a) jamais connues à Roland-Garros», Nadal s'est montré convaincant pour son premier match : le N.2 mondial a dominé 6-4, 6-4, 6-2 le Bélarussien Egor Gerasimov (83e) en un peu plus de deux heures.

Rassurant pour l'Espagnol, à court de repères même sur sa terre chérie, après plus de six mois sans compétition à cause de la pandémie de Covid-19, et qui débarquait à Paris avec seulement trois matchs dans les jambes - deux victoires et une défaite (contre Schwartzman) à Rome il y a deux semaines.

L'enjeu de la quinzaine parisienne est historique pour le Majorquin: s'il triomphe pour la 13e fois à Roland-Garros, il égalerait le record de 20 couronnes en Grand Chelem établi par Roger Federer (convalescent après une double opération du genou droit).

Son rival N.1, Novak Djokovic, fait lui son entrée en lice mardi.

Medvedev allergique à Roland-Garros! 

Printemps ou automne, Roland-Garros ne lui réussit décidément pas : en quatre tentatives depuis 2017, Daniil Medvedev n'a toujours pas gagné le moindre match. 

Cette fois, c'est le Hongrois Marton Fucsovics (63e) qui l'a stoppé en quatre sets (6-4, 7-6 (2), 2-6, 6-1).

Depuis la reprise post-Covid-19 du circuit à la mi-août, le N.5 mondial a atteint les quarts de finale au Masters 1000 de Cincinnati et le dernier carré aux Internationaux des États-Unis - tous les deux joués à Flushing Meadows. Mais le Russe avait perdu l'unique match qu'il avait disputé sur ocre, à Hambourg la semaine dernière. ss

Thiem comme à la maison

Les conditions automnales rappellent à Dominic Thiem sa jeunesse autrichienne. Elles lui ont réussi pour ses retrouvailles avec le circuit deux semaines après son sacre à New York.

Le N.3 mondial, qui avait hérité avec Marin Cilic d'un ancien vainqueur en Grand Chelem dès le premier tour, n'est pas tombé dans le piège.

Globalement solide et de plus en plus percutant au fil du match, Thiem a rapidement trouvé ses marques pour écarter le Croate 6-4, 6-3, 6-3 en à peine plus de deux heures.

Lent décollage pour Serena

Comme Thiem, la dernière sortie de Serena Williams remontait à New York (battue en demi-finale par Azarenka) et la championne américaine entamait Roland-Garros sans avoir disputé le moindre match sur terre battue en 2020.

Mais à l'inverse de l'Autrichien, Williams a eu besoin d'un set - long de 72 minutes - pour se mettre en jambes. 

Menée 4-2, puis 5-4 service à suivre pour son adversaire et compatriote Kristie Ahn, elle s'en est sortie au jeu décisif. Ahn n'a plus inscrit le moindre jeu ensuite.

Elle est en quête du record absolu de 24 trophées en Grand Chelem détenu par l'Australienne Margaret Court. Mais elle n'a plus dépassé les huitièmes de finale à Paris depuis 2016 (finale).

Par ailleurs, c'est déjà fini pour la finaliste sortante, la Tchèque Marketa Vondrousova, et pour l'ex-N.1 mondiale Angelique Kerber.