Crédit : Photo AFP

Séries 2020 de la LNH

Après Penny, au tour de Jamie

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Comme ce fut le cas pour sa petite sœur Penny aux Jeux olympiques de Rio, le hockeyeur Jamie Oleksiak partage les moments les plus excitants de sa carrière sportive avec sa famille.

«Évidemment, c’est difficile d’être loin de sa famille et je suis content que ma mère et mon père soient en mesure de venir ici et de voir les matchs», a récemment indiqué le défenseur des Stars de Dallas, précisant dans une entrevue avec le quotidien Edmonton Sun que ses parents étaient avec lui dans la ville-bulle. 

Tout comme papa et maman, Jamie était là au Brésil quand la nageuse canadienne Penny Oleksiak a remporté quatre médailles, dont une d’or, aux Jeux de Rio, en 2016. À l’époque, le hockeyeur était déjà dans l’organisation des Stars, mais il a effectué un séjour avec les Penguins de Pittsburgh avant d’être rapatrié par la formation texane.

«Ç’aurait été facile pour elle d’aller aux Jeux olympiques et de simplement mettre ses pieds à l’eau pour prendre de l’expérience, mais elle est venue et a été dominante, avait alors indiqué Jamie, à propos des succès de sa petite sœur, lors d’un entretien publié sur le site web de la LNH. Est-ce que je m’attendais à ça? Non, mais elle est de nature compétitive.»

On pourrait croire que cet aspect de la personnalité est de famille chez les Oleksiak. 

Depuis le début des éliminatoires, le défenseur des Stars connaît probablement ses meilleurs moments en carrière. L’athlète de 27 ans a notamment marqué cinq buts en 24 matchs. En saison régulière, Jamie en totalise 18 en 313 rencontres.

Mercredi soir, les Stars ont perdu par le pointage de 5 à 2 contre le Lightning de Tampa Bay et Dallas tire de l’arrière 2-1 dans cette finale de la Coupe Stanley. Dans la défaite, Oleksiak a été employé pendant plus de 16 minutes, bloquant six tirs et conservant un différentiel de +1.