Crédit : AFP

LNH

L'autre trophée dans la mire de Hellebuyck

Publié | Mis à jour

Maintenant qu’il a remporté le Vézina, le gardien des Jets de Winnipeg Connor Hellebuyck ne pense plus qu’à gagner un autre trophée: la coupe Stanley.

«Je pense maintenant au prochain, et le prochain sera vraiment glorieux, car il s’agit de la coupe Stanley», a indiqué Hellebuyck sur le site web de la Ligue nationale de hockey (LNH), au moment de commenter son titre de meilleur gardien pour la saison 2019-2020.

«Ce ne sera pas facile et ça ne dépendra pas simplement de moi, a poursuivi le gardien de 27 ans. Il y aura une équipe complète devant moi qui devra contribuer, un peu comme nous l’avons fait cette saison en bataillant. Je pense que nous avons ce qu’il faut pour ça dans ce vestiaire et ça ne va que s’améliorer.»

Un certain soulagement

En se voyant octroyer le trophée Vézina lundi, Hellebuyck avoue qu’il s’est senti un peu libéré. Le gardien des Jets était passé si près de recevoir ce prix à l’issue de la saison 2017-2018 après avoir maintenu une fiche de 44-11-9. Or, Pekka Rinne, des Predators de Nashville, l’avait devancé au scrutin.

«C’est très gratifiant et quasiment un petit soupir de soulagement parce que j’étais si proche la dernière fois et je le voulais tellement, a reconnu Hellebuyck. Cette année a été un défi mental, mais ç’a aussi été amusant.»

Utilisé à profusion

Les Jets faisaient relativement bien en saison régulière avec une fiche de 37-28-6 lors de l’arrêt des activités, mais ils ont perdu en quatre matchs (3 de 5) face aux Flames de Calgary durant la ronde qualificative. En saison, Hellebuyck a savouré 31 victoires et obtenu six jeux blancs. Seul Carey Price, du Canadien de Montréal, a par ailleurs participé à autant de matchs que lui parmi les gardiens de la LNH, soit 58.

«J’aurais aimé que ça aille un peu mieux lors des éliminatoires, mais quand je repense à cette saison, je me dis que nous avons accompli de grandes choses», a conclu le gardien des Jets.