LNH

Anthony Mantha, très clair, dévoile ses intentions

Publié | Mis à jour

Le dernier match de hockey d'Anthony Mantha, 26 ans, remonte au 10 mars dernier. 

C’est que les Red Wings de Detroit, actuel club du #39, n’ont pas pris part au tournoi de relance estival de la LNH. Alors que la première vague de la pandémie de COVID-19 semblait s’épuiser, le commissaire Gary Bettman avait, en juin dernier, proposé un format éliminatoire impliquant les 24 équipes les plus méritantes du circuit relativement à leur pourcentage de victoires.     

Mais la formation de Detroit était, au moment de la suspension des activités, bonne dernière de la LNH. Les joueurs de l’équipe, Mantha en tête de liste, sont donc inactifs depuis maintenant près de sept mois. 

«C’est long. Je ne te mentirai pas.», a d’abord déclaré Mantha lors d’une entrevue à l’émission «JiC». Voyez l'entretien complet dans la vidéo ci-dessus.

«Je suis retourné à Detroit depuis quelques semaines et je m’entraîne avec les gars. C’est un peu comme si nous étions en pleine saison, mais je me rends compte que nous sommes vraiment loin d’un retour.»

À Detroit... pour y rester?     

S’il ne signe pas d’entente avec Detroit prochainement, Mantha deviendra joueur autonome avec compensation dans une quinzaine de jours. 

Impossible de préciser avec certitude s’il s’agit d’un indice béton, mais le Québécois vient tout juste de faire l’acquisition d’une toute nouvelle propriété... en banlieue de la ville du Michigan! 

Comment l’amateur de hockey moyen doit-il percevoir cet achat? 

«Il y a actuellement des pourparlers avec les Wings, a précisé le gros ailier droit. Nous n’avons cependant pas encore trouvé une entente. J'espère que cela pourra se régler rapidement, car j’aimerais rester à Detroit. Mais ce n’est pas chose faite pour l’instant.»

«JiC», conscient des récentes rumeurs d’échange impliquant l’ancien des Foreurs de Val-d’Or, a alors relancé Mantha sur sa réponse précédente. 

«C’est vraiment ton souhait, de demeurer avec les Red Wings pour toute ta carrière?»

«Tout à fait!», a alors répondu Mantha, avec une assurance qui ne laissait place à aucune interprétation.  

Et que recherche Mantha sur le plan contractuel? 

«J’aimerais m’entendre à long terme avec les Wings. Le gros contrat t’offre un soutien dans tes années futures et tes projets personnels. On n’est pas fermés à l’idée de signer un contrat d’une plus courte durée, mais on verra...»

Des fleurs à Krug    

Originaire du Michigan, le défenseur des Bruins Torey Krug a souvent été associé aux Red Wings dans les dernières semaines. 

Questionné à ce sujet, Mantha n’a pas hésité à vanter les mérites du petit arrière. 

«Krug a connu de merveilleuses années à Boston. C’est sûr que si on pouvait l’attirer à Detroit, cela ne serait vraiment pas mauvais.»