Crédit : AFP

Soccer

Liverpool profite des gaffes de Chelsea

Publié | Mis à jour

Liverpool a remporté le premier choc de la Premier League 2020/2021, dimanche, contre Chelsea réduit à dix pendant 45 minutes, alors que Tottenham, porté par le quadruplé de Son-Heung-min, servi à chaque fois par Harry Kane, a écrasé Southampton 5-2.

Les Reds dominent des Blues trop verts

Liverpool a adressé un message à ses concurrents en dominant Chelsea très dépensier cet été, mais qui devra patienter pour en récolter les fruits.

Le champion en titre a fait parler son expérience commune dans un match où il a su provoquer les faits de jeu qui lui ont permis de triompher grâce à un Sadio Mané dans tous les bons coups.

Le Sénégalais a d'abord provoqué, par un excellent appel, une faute d'Andreas Christensen en position de dernier défenseur qui a valu au Danois un retour prématuré aux vestiaires (45+1).

À 11 contre 11, «il y a beaucoup de choses dont j'étais satisfait (défensivement). Le carton rouge a changé la face du match», a déploré ensuite Frank Lampard.

À 11 contre 10, «on a fait tourner le ballon pour les faire courir et marquer les buts», s'est réjoui Klopp.

Mané a d'abord été à la réception, de la tête, d'un centre de Roberto Firmino après un une-deux avec Mohamed Salah (1-0 50e). Il a ensuite provoqué une nouvelle bourde de Kepa, moralement au fond du trou, en interceptant une passe du gardien espagnol pour marquer dans le but vide (2-0, 54).

Comble de malheur, Jorginho a raté un pénalty (75e) - chose qui ne lui arrive presque jamais - après une faute de Thiago Alcantara, lancé au début de la seconde période, sur Timo Werner.

Liverpool est avec Everton, Arsenal, Crystal Palace et Leicester dans le groupe des équipes ayant réalisé le 6/6.

«Nos attentes sont plus élevées, nos objectifs sont plus élevés, mais on a besoin de temps», a plaidé Lampard, dont le club a investi plus de 200 millions d'euros sur le marché des transferts cet été.

Son et Kane régalent les Spurs

Battu pour la première journée à domicile par Everton, Tottenham a réagi en étrillant un Southampton qui a payé cher sa tactique défensive risquée.

Pendant 45 minutes, les Spurs ont pourtant été à la peine, le mot n'est pas trop fort.

Ils étaient même menés 1-0 sur un but de Danny Ings, deuxième meilleur buteur anglais l'an dernier (22 réalisations) et sans un arrêt incroyable de Hugo Lloris (9e) ou son poteau droit (32e), le match aurait pu être plié.

Mais tout à basculé sur un numéro de Tanguy Ndombele, titulaire, mais remplacé à la mi-temps, qui s'est débarrassé de deux adversaires avant de lancer Kane sur la gauche, dont le centre a trouvé Son pour une égalisation inespérée sur leur premier tir cadré du match (1-1, 45+3).

Au retour des vestiaires, les Spurs ont fait feu de tout bois, Son marquant sur les trois tirs cadrés suivants, à chaque fois servi par Kane devenu le premier joueur à délivrer 4 passes décisives à un même coéquipier dans l'histoire de la Premier League.

«Lors de la seconde période, Harry Kane a, selon moi, changé le match. Ses déplacements ont été excellents, son jeu de passe absolument incroyable», s'est emballé José Mourinho après le match. 

Le capitaine de la sélection anglaise y est même allé de son but aussi (5-1, 82), avant une réduction du score anecdotique sur pénalty.

Leicester enchaîne

Si Leicester n'est pas l'équipe qui a le plus marqué les esprits en ce début de saison, les Foxes sont provisoirement en tête du championnat, après leur victoire spectaculaire (4-2) contre Burnley.

Surpris par Chris Wood dès la 10e minute (0-1), Leicester a réagi par Harvey Barnes (1-1, 20e), un but contre son camp de Erik Pieters (2-1, 50e) et James Justin (3-1, 61e).

Jimmy Dunne a redonné espoir à Burnley (3-2, 73e) avant que le Belge Dennis Praet ne marque le but qui permet aux champions 2016 de prendre la tête à la différence de but.

Dans l'autre match de la journée, Brighton est allé gagner facilement (3-0) chez un Newcastle très décevant, notamment avec un doublé du Français Neal Maupay dans les 7 premières minutes.dressé le tir et envoyé un message à leurs rivaux. 

  

Leipzig débute aussi par une victoire

Après les victoires du Bayern vendredi et de Dortmund samedi, le RB Leipzig, demi-finaliste en août de la Ligue des champions, a lancé sa saison de Bundesliga par un succès 3-1 dimanche à domicile contre Mayence.

Ces trois points, - acquis devant 8 500 spectateurs - placent les Saxons, troisièmes de Bundesliga lors des deux dernières saisons, en quatrième position à la différence de buts, à égalité avec six autres clubs vainqueurs ce week-end.

Formellement, la première place est occupée par le Bayern Munich, qui a anéanti Schalke 8-0 vendredi soir en match d'ouverture de la nouvelle saison.

Contre Mayence, seuls cinq joueurs de Leipzig qui avaient été titulaires lors de la défaite 3-0 à Lisbonne contre le Paris SG étaient sur la pelouse au coup d'envoi. 

Mais le RB a démarré à 100 à l'heure, et menait déjà 2-0 après 21 minutes de jeu, grâce à un penalty d'Emil Forsberg (17e) et à une jolie tête lobée de Yussuf Poulsen (21e), positionné en pointe à la place laissée vacante par Timo Werner, parti tenter sa chance à Chelsea.

Les mêmes Poulsen (29e), puis Forsberg (31e) ont eu les occasions pour tuer définitivement le match, mais c'est finalement sur le score de 2-0 que les deux équipes sont rentrées au vestiaire.

Objectif podium

Les «Taureaux Rouges» semblaient parfaitement contrôler le match, lorsqu'ils ont été pris par surprise au retour sur un contre. Le Français Jean-Philippe Mateta a cru relancer le match en trompant le gardien Peter Gulacsi (2-1, 48e).

Mais le RB a répondu trois minutes plus tard par le Malien Amadou Haidara, à la reprise d'une passe en déséquilibre entre deux défenseurs de Forsberg (3-1, 51e).

Le départ de Werner, plus grande star du club, n'a pas été compensé par un recrutement équivalent, et les dirigeants de Leipzig n'ont pas l'intention de se laisser tourner la tête par leur demi-finale de Ligue des champions.

«Nous ne pouvons pas nous permettre d'acheter dans le rayon le plus cher des jeunes talents internationaux», a reconnu l'entraîneur Julian Nagelsmann, qui affiche une ambition sportive raisonnable pour cette saison: «Après les départs de Werner et de (Patrik) Schick, notre but sera de conserver notre niveau, de finir troisièmes de nouveau et de faire encore un bon parcours en Ligue des champions», s'est-il fixé comme objectif.

Après le coup d'éclat du Bayern vendredi, le Borussia Dortmund s'est imposé 3-0 samedi dans le premier gros choc de cette Bundesliga 2020-2021 contre Mönchengladbach. Dortmund est en troisième position derrière le Hertha Berlin, qui a gagné 4-1 en déplacement à Brême.

Le dernier match de cette journée opposait dimanche soir Wolfsburg à Leverkusen. Sans sa pépite Kai Havertz, qui a finalement quitté le nid à 21 ans pour chercher gloire et fortune à Chelsea, le Bayer n'a pas trouvé la faille pour déstabiliser la solide défense des «Loups», et les deux équipes se sont quittées sur un nul 0-0.

Leverkusen, avec son jeune talent français Moussa Diaby, avait la saison dernière lutté jusqu'au bout pour les places européennes, terminant finalement cinquième et décrochant un billet de consolation pour la Ligue Europa.