Crédit : AFP

Tennis

Shapovalov passe en quarts de finale à Rome

Publié | Mis à jour

Denis Shapovalov a accédé aux quarts de finale du tournoi de Rome, vendredi.

Pour ce faire, le Canadien a défait le Français Ugo Humbert, 42e au monde, en trois manches de 6-7 (5), 6-1 et 6-4.     

«J'ai eu du mal à garder l'intensité, a reconnu Humbert, tel que cité par le quotidien français L’Équipe. Mais, même au premier (set), je sentais que je n'avais pas une énergie de dingue : je me suis forcé, j'ai essayé de m'activer. Au deuxième, j'ai vraiment eu un coup de barre. Je n'avais plus de discours interne, il ne se passait plus rien. Je n'arrivais plus à me parler, je n'étais vraiment plus lucide et physiquement, j'ai un peu calé.»

Lors de ce duel qui a duré près de trois heures, «Shapo» a réussi trois bris de service et a toujours été en mesure de remporter les points disputés quand il avait les balles en main.

«J'ai plutôt gagné mes deux premiers matchs mentalement qu'avec mon tennis et aujourd'hui (vendredi), ça n'a pas suffi», a ajouté Humbert, tombeur de l’Italien Fabio Fagnini, 13e joueur mondial, au deuxième tour.

Shapovalov, 12e tête de série à Rome, a remporté 84% des échanges lorsqu’il réussissait à mettre son premier service en jeu. Celui qui a grandi en Ontario a amassé quatre as et commis six doubles fautes.

Au prochain tour, le représentant de l’unifolié se mesurera au Bulgare Grigor Dimitrov, qui est la 22e raquette mondiale. Advenant une victoire, Shapovalov pourrait ensuite se donner rendez-vous avec Rafael Nadal en demi-finales.

Djokovic vient à bout d'un compatriote    

Par ailleurs, plus tard dans la journée, le numéro un mondial, Novak Djokovic, a eu raison de son compatriote serbe Filip Krajinovic 7-6 (7), 6-3. 

À moins de 10 jours de Roland-Garros, exceptionnellement déplacé à l'automne à cause de la pandémie de coronavirus, Djokovic continue sa réadaptation sur terre battue, qui ne va pas sans quelques ratés inhabituels, comme cette double faute dans le bris d'égalité de la première manche sur la première de ses trois balles de set. Une première manche serrés qui a duré près d'une heure et demie!

Un bris rapide dans la seconde lui a toutefois permis de gérer assez tranquillement la fin de match dans ce tournoi qui est le premier depuis sa spectaculaire disqualification aux Internationaux des États-Unis, soit sa seule défaite en 2020. 

Nadal loin d'être rouillé!   

De son côté, Nadal était en pleine forme, malgré ses six mois sans compétition. Il a dominé le Serbe Dusan Lajovic 6-1, 6-3 pour atteindre les quarts de finale.

Ses premiers signes de fatigue, l'Espagnol les a montrés quand on pensait le match réglé à 4-0 dans la seconde manche. Il lui a fallu alors resserrer la vis alors que le Serbe, 25e mondial, venait de prendre trois jeux de suite.

Mais à part ce petit relâchement, qui lui laisse une marge de progression dans l'optique de Roland-Garros qui débute dans moins de 10 jours, le Majorquin a plutôt donné l'impression d'être fin prêt. 

Nadal dispute à Rome son premier tournoi depuis plus de six mois en raison de l'interruption des compétition due à la pandémie de coronavirus et sa décision de ne pas disputer les tournois aux États-Unis, fin août et début septembre.

En quarts de finale, samedi, il rencontrera l'Argentin Diego Schwartzman (tête de série N.8), qui a battu le Polonais Hubert Hurkacz.