Crédit : AFP

NFL

Les partisans de «Big Ben» peuvent mieux respirer

Publié | Mis à jour

Après avoir manqué la quasi-totalité de la saison 2019 en raison d’une blessure au coude droit, le quart-arrière des Steelers de Pittsburgh Ben Roethlisberger s’est montré rassurant sur le terrain et en entrevue d’après-match, lundi.

Le vétéran de 38 ans ne semblait pas ennuyé par quelconque problème physique au MetLife Stadium, où les siens l’ont emporté 26 à 16 contre les Giants de New York. 

Sans être éclatant, il a fait le nécessaire, complétant 21 de ses 32 relais et décochant trois passes de touché sans commettre une seule interception. Voilà des nouvelles rassurantes pour ses admirateurs et l’organisation de la Pennsylvanie qui espèrent son retour en force cette année.

«Je me sens bien actuellement. Certes, il y a encore de l’adrénaline et nous avons remporté le match. Je sais qu’il y aura de la douleur le lendemain [des parties], sans aucun doute. J’aurai des bleus et des bosses. Mais en ce qui concerne le coude et tout le reste, ça va très bien», a dit Roethlisberger aux médias après l’affrontement.

La présence du numéro 7 sur la surface de jeu rend également ses coéquipiers beaucoup plus à l’aise et les Steelers souhaitent évidemment que le tout en résulte par un retour en éliminatoires.

«Je disais à Diontae [Johnson, receveur de passes] : "oui, c’est tellement différent". Notre attaque est sur le terrain juste avant la mi-temps, on a deux minutes pour ajouter des points au tableau et on se dit : "bon, c’est le Ben qu’on connaît"», a souligné au site des Steelers le receveur éloigné JuJu Smith-Schuster.

Précédemment, Roethlisberger avait manqué les 14 dernières rencontres de la campagne 2019. Le duel de lundi était son premier en pratiquement un an et en raison de la COVID-19, il n’avait pu profiter du calendrier préparatoire – annulé – pour se remettre à niveau.

Pittsburgh accueillera les Broncos de Denver, dimanche.