Crédit : Photo courtoisie

Séries 2020 de la LNH

«Le joueur le plus dangereux des séries»

Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Vingt points. Huit buts sur les 17 inscrits par le Lightning de Tampa Bay. Voilà la contribution des membres du premier trio floridien au cours des quatre premiers affrontements contre les Islanders de New York.

Face à la troupe de Barry Trotz, Ondrej Palat, Brayden Point et Nikita Kucherov font pratiquement ce qu’ils veulent.

«Ce sont trois joueurs d’élite. Tu ne peux pas leur donner un pouce. Nous, on leur donne beaucoup trop de pouces», a simplement analysé le pilote des Islanders, dimanche, quelques instants après la défaite qui place son équipe au pied du mur.

Josh Bailey, qui se trouvait tout juste derrière Palat lorsque celui-ci a donné les devants au Lightning, a poussé l’analyse un peu plus en détail.

«Lors de nos percées en attaque, il faut faire un meilleur travail contre eux. Ils sont rapides, donc il faut limiter leurs occasions de marquer. En territoire défensif, il faut être plus dur. C’est difficile de les tenir loin de notre filet pendant 60 minutes, mais il faut les empêcher d’obtenir deux et trois chances de marquer sur la même séquence.»

Palat dans l’ombre

En ajoutant deux points à leur fiche, Kucherov et Point ont rejoint Nathan MacKinnon (25 points) au sommet des pointeurs depuis le début des séries. Dimanche, la performance de Point a grandement inspiré ses coéquipiers.

«Brayden est le joueur le plus dangereux des séries cette année. Quand tu as un gars comme lui dans ta formation, ça rend assurément ton équipe meilleure», a indiqué Blake Coleman, acquis par Julien BriseBois à l’approche de la date limite des transactions.

Si on fait grand état du talent de Kucherov et de Point, celui de Palat passe un peu plus inaperçu. Pourtant, assure Cooper, sans le Tchèque à la gauche des deux autres, cette unité n’aurait pas la même efficacité.

«Tu as besoin d’un gars comme Palat sur ton trio. Il fait toutes les petites choses que personne ne remarque, mais sans lui, le trio ne survivrait pas, a soutenu l’entraîneur du Lightning. Le but qu’il a marqué aujourd’hui [dimanche] représente tout ce qu’il est. Plusieurs joueurs auraient arrêté de patiner.»

Vasilevskiy le pingre

Si le Lightning venait à remporter la coupe Stanley, ils seraient plusieurs à pouvoir prétendre au titre de joueur le plus utile des séries éliminatoires. Point, Kucherov et Victor Hedman obtiendraient assurément plusieurs votes.

Mais il ne faudrait pas oublier la contribution d’Andrei Vasilevskiy. En repoussant 26 des 27 tirs qu’il a reçus, le gardien russe a accordé deux buts ou moins dans 11 des 17 matchs du Lightning.

«On passe peu de temps dans notre territoire. Les gars exécutent bien les sorties de zone. En plus, ils bloquent beaucoup de lancers», a-t-il énuméré, refusant de prendre tout le crédit qui lui revient.