Crédit : JEAN-FRANCOIS DESGAGNES/JOURNAL

LHJMQ

Remparts: les lacunes à corriger

Publié | Mis à jour

Il reste encore trois semaines avant le début de la saison régulière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) et à l’issue de la défaite de 4 à 1 de ses Remparts aux mains des Cataractes de Shawinigan, dimanche après-midi, et ce n’est pas Patrick Roy qui va s’en plaindre.

La formation de Québec (0-2-1) a perdu un troisième rendez-vous en autant d’occasions depuis le début du calendrier préparatoire, cette fois sur la glace du Centre Vidéotron devant une marée de sièges bleus. Seul l’Ontarien Hunter Holmes a trouvé le fond du filet en troisième période.

«C’est difficile de trouver des choses que j’ai vraiment aimées. C’était plus négatif comme performance. On affrontait une équipe qui semble plus prête que nous pour le début de saison. C’est bon pour nous de vivre ça en même temps. Je n’ai surtout pas aimé notre niveau de compétition. J’ai trouvé qu’on a perdu beaucoup de batailles à un contre un et je n’ai pas aimé les revirements qu’on a causés», a relaté le grand patron des opérations hockey des Remparts en point de presse.

«Trop "fancy"»

Les Remparts ne revendiquent d’ailleurs que trois buts à l’entraînement. Dimanche, ils n’ont décoché que quatre tirs dangereux parmi les 20 rondelles envoyées sur la cage d’Antoine Coulombe. 

L’échantillon est mince, mais pour Roy, il est clair que ses joueurs devront changer leur approche lorsqu’ils sont en possession du disque en zone adverse.

«Ce n’est pas le fait de ne pas marquer qui me dérange, c’est le fait que je trouve qu’on est trop "fancy" avec la rondelle. [...] Offensivement, j’aimerais ça nous voir plus dangereux. On a quatre lancers dangereux, ce n’est pas assez», a déploré l’ancien gardien de but étoile.

Point positif : la tenue du gardien Thomas Sigouin. À son premier départ depuis le 29 février, soit 197 jours, le portier de 20 ans a rapidement chassé la rouille pour finir la journée avec 29 arrêts.

«Le fait d’avoir encore trois semaines à pratiquer et deux matchs hors-concours, je vais les prendre pour me remettre dans le rythme. [...] Ça fait du bien de jouer le premier match. C’est fait. Je vais me concentrer sur le prochain et le résultat va être mieux», a dit Sigouin, dont le boulot a été encensé par Roy.

Cournoyer tout en muscles

Si Sigouin a bien fait, le défenseur de 18 ans, Édouard Cournoyer, a aussi affiché ses couleurs en sonnant accidentellement les cloches de Jérémy Martin en fin de période médiane lorsque les deux joueurs sont entrés en collision. 

Martin n’est plus revenu au jeu par la suite, mais la séquence a témoigné de la transformation de la charpente du joueur des Remparts.

«J’ai pris un bon 10 lb à l’entrainement et je pense que c’est payant. C’est ma "game", il faut que je continue de jouer physique. Je veux apporter de l’intensité, c’est ma force. J’ai besoin de ça. Je ne suis pas le plus grand et je dois compenser à quelque part d’autre», a-t-il mentionné.

«Depuis la période des Fêtes l’an passé, son jeu a vraiment progressé de façon importante. Chaque jour, il gagne en confiance pour nous et probablement pour lui aussi. Un gars qui met les efforts et qui finit par récolter, c’est un peu son cas. C’est pleinement mérité», a renchéri son instructeur.

Martin, Xavier Bourgault, Anthony Bédard et Kirill Nizhnikov ont inscrit les buts des Cataractes.

Les défenseurs Nicolas Savoie et Dylan Schives, vétérans de deux saisons avec les Remparts, «n’étaient pas disponibles pour l’affrontement du jour, a révélé Roy sans dévoiler davantage de détails.