Séries 2020 de la LNH

Deux coups de BriseBois qui ont changé le Lightning

Publié | Mis à jour

Lorsque le Lightning de Tampa Bay a cédé des choix de premier tour pour faire l’acquisition de Barclay Goodrow et de Blake Coleman, ils étaient plusieurs à sourciller. 

Au premier coup d’œil, le prix paraissait très élevé pour ces deux attaquants qui, malgré leur travail honnête, n’étaient pas considérés comme des joueurs d’impact. Sans oublier qu’un bon espoir en Nolan Foote a aussi été sacrifié. 

Avec le recul, toutefois, on comprend mieux le raisonnement du directeur général du Lightning, Julien BriseBois. Ce dernier a en fait pris des risques très calculés comme l’a expliqué Félix Séguin, vendredi, lors de l’émission JiC (à voir dans la vidéo ci-dessus). 

Pour obtenir Goodrow, le Lightning a cédé un choix tardif de premier tour et il a tout de même mis la main sur la sélection de troisième tour des Flyers de Philadelphie. BriseBois a en quelque sorte accepté de reculer au repêchage pour obtenir un joueur utile en désavantage numérique qui fait du Lightning une équipe plus complète. 

Coleman, lui, revendiquait tout de même deux saisons de plus de 20 buts au moment de son acquisition, ce qui explique pourquoi le Lightning a dû payer plus cher en jumelant un espoir à un choix de premier tour. 

Par-dessus tout, Goodrow et Coleman sont sous contrat jusqu’en 2021, alors ils ne sont pas des joueurs de location. Ils ont apporté une dimension qui manquait au Lightning lors des séries de 2019 – la troupe de John Cooper avait été balayée en quatre matchs par les Blue Jackets de Columbus après avoir connu une saison historique. 

«L’an passé, les joueurs du Lightning étaient tous pareil, a noté Séguin. Tous portés vers l’offensive, tous avec la même mentalité. Les joueurs que Julien BriseBois est allé chercher ont changé quelque chose.» 

Chose certaine, on ne pourra plus contester les mérites de ces transactions si le Lightning finit par remporter les grands honneurs cette année.