Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QUEBEC

LHJMQ

Une saison particulière pour le joyau des Remparts

Publié | Mis à jour

Depuis le début de son parcours comme hockeyeur, James Malatesta s’est toujours retrouvé sous les projecteurs. Du niveau pee-wee aux rangs midget AAA, jusqu’à sa rentrée inattendue dans la LHJMQ. Et la prochaine campagne ne fera pas exception pour l’attaquant des Remparts de Québec.

Fort d’une fiche de 23 buts, 22 mentions d’aide et 45 points à sa première saison dans l’uniforme des Diables rouges, tout en excellant au Défi mondial des moins de 17 ans avec la formation canadienne, Malatesta s’est tout de suite attiré les éloges pour son jeu après s’être laissé convaincre d’abandonner l’avenue des collèges américains au profit du hockey junior québécois.

La glace étant bel et bien brisée, le rapide patineur de 5 pi 9 po tourne maintenant son attention vers le repêchage de la LNH de 2021 où, à l’heure actuelle, il figure parmi les beaux espoirs de la cuvée.

Mais qu’à cela ne tienne, le principal intéressé n’entend pas modifier d’un iota son approche sur la patinoire en dépit de cette importante étape à venir.

«On en a parlé pendant l’été, mais je veux juste avoir du fun et je ne veux pas trop y penser. Je ne vais pas me mettre de pression sur les épaules. Je veux juste avoir du fun et travailler fort soir après soir. Je veux aider l’équipe à gagner», a assuré Malatesta au terme de l’entraînement des siens au Centre Vidéotron, mardi matin.

L’entraîneur-chef et directeur général des Remparts, Patrick Roy, partage la vision de son poulain de 17 ans.

«Il ne faut pas qu’il se mette de la pression additionnelle. Il doit se concentrer sur son jeu et sur les choses qu’il contrôle. Le repêchage, il ne peut pas le contrôler. C’est l’approche qu’on va avoir avec lui et on a déjà commencé à faire des vidéos et à travailler sur certains aspects de son jeu. On va être derrière lui et on va l’accompagner dans l’aventure, tout comme pour les autres», a mentionné Roy.

Même recette

Si Malatesta ne veut pas trop se casser la tête avec cette saison spéciale, il entend tout de même poursuivre dans la même veine que l’an dernier.

«Je dois faire les mêmes choses que j’ai faites l’année passée. Ça m’a aidé à connaître du succès. De jouer le même style, de mettre des tirs au filet, jouer physique, bref, je dois faire comme je faisais l’an passé», a dit le natif de Kirkland, qui a gagné quelques livres de muscles durant la pause estivale.

L’expérience acquise l’an passé sera bénéfique pour la nouvelle saison, croit Malatesta, l’un des 10 patineurs de 17 ans dans le vestiaire des Remparts.

«On est une équipe vraiment jeune, mais les quatre lignes peuvent nous aider pendant les matchs. Les défenseurs sont aussi forts. L’an passé, les vétérans Félix Bibeau, Darien Kielb et Anthony Gagnon nous ont aidés et on va amener cette année les choses qu’on a apprises avec eux l’an passé.»

Du renfort

Parlant de jeunesse, le produit des Lions du Lac St-Louis a salué l’arrivée du défenseur Evan Nause et du gardien William Rousseau.

Tout comme lui, ils ont songé à poursuivre leur développement aux États-Unis avant d’opter pour la LHJMQ et Québec.

Malatesta avait affronté Nause au Mondial des moins de 17 ans en novembre 2019.

«Rousseau est vraiment bon et c’est vraiment dur de marquer contre lui dans les pratiques. Nause, lui, est un grand défenseur avec beaucoup d’habiletés [...] Je le connaissais un peu pour avoir joué contre lui, mais pas personnellement. C’est un gars formidable et ces deux gars-là vont beaucoup nous aider.»

Les Européens

Par ailleurs, Roy s’attend à un dénouement positif d’ici la fin de la semaine dans le dossier des patineurs européens, qui ne peuvent toujours pas se rapporter à leur équipe junior en raison des restrictions d’entrée au Canada.

«On a espoir d’avoir de bonnes nouvelles cette semaine. Je serais très déçu si je n’avais pas de confirmation comme quoi ils pourraient entrer [au pays] à partir de vendredi. J’ai confiance que le dossier va débloquer cette semaine», a-t-il mentionné.

Les Remparts ont déjà confirmé la présence des Finlandais Viljami Marjala et Aapo Siivonen.