GSE-SPO-TEN-WTA-2020-US-OPEN---DAY-4

Crédit : AFP

Tennis

Félix Auger-Aliassime retrouve un «vieux» rival

Publié | Mis à jour

Après son impressionnante victoire en trois manches face à l’ancien numéro un mondial Andy Murray, Félix Auger-Aliassime se mesurera au Français Corentin Moutet, 77e au monde, samedi, au troisième tour des Internationaux des États-Unis.

Le gagnant de ce duel affrontera ensuite l’Autrichien Dominic Thiem, troisième mondial, ou le Croate Marin Cilic, 38e.

«Je connais très bien Moutet. J’avais 9 ans la première fois que j’ai joué contre lui», a lancé le Québécois, 21e raquette mondiale, en entrevue avec l’ATP.

Depuis que les deux joueurs évoluent chez les professionnels, Auger-Aliassime a eu l’avantage sur le Français. Il l’a d’abord défait en 2018 au Challenger de Lyon puis en 2019 à Wimbledon.

C’est la deuxième fois de sa carrière que le Québécois de 20 ans atteint le troisième tour d’un tournoi du Grand Chelem. Il avait fait de même l’an dernier sur le gazon du All England Club. Mais cette fois-ci est différente selon lui.

«Je suis une personne différente»

«Je suis beaucoup mieux préparé, plus posé. Je crois que je suis un joueur et une personne différente maintenant. Je suis plus calme, je sais comment jouer et où je m’en vais», a raconté Auger-Aliassime en entrevue à TSN.

Après avoir vaincu son compatriote Vasek Pospisil en première ronde et Moutet en deuxième lors du tournoi londonien en 2019, le Québécois avait été éliminé en trois manches par le Français Ugo Humbert. Quelques jours plus tôt, au tournoi de Queen’s, il avait accédé aux demi-finales où il avait livré une excellente bataille à l’Espagnol Feliciano Lopez.

«Je crois que l’année dernière, à Wimbledon, il y avait beaucoup d’attentes en raison des résultats que j’avais eus la semaine précédente. J’ai gagné les deux premiers matchs, mais ensuite je sentais que mon jeu n’était pas à point et que j’étais toujours à la limite. Ce n’était pas suffisant, a expliqué Auger-Aliassime. Maintenant je me sens confiant. Le travail reste à faire, mais je crois pouvoir continuer de bien jouer et me rendre plus loin.»

Le Canadien Vasek Pospisil, 94e au monde, est également toujours en lice à New York. Samedi, au troisième tour, il affrontera l’Espagnol Roberto Bautista Agut, qui est 11e au monde.