Dossier Alexis Lafrenière

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LHJMQ

Alexis Lafrenière de retour avec l'Océanic?

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef de l’Océanic de Rimouski, Serge Beausoleil, ne se berce pas d’illusions et il sait qu’il est fort possible qu’Alexis Lafrenière ne porte plus jamais l’uniforme de son équipe. Toutefois, il assure que la porte restera toujours ouverte pour Alexis.

Lafrenière et son clan ont pris la décision de ne pas se rapporter au camp de l’Océanic et de continuer à s’entraîner à Montréal en attendant le repêchage de la LNH, prévu pour l’instant les 9 et 10 octobre prochains.

La suite des choses sera vraisemblablement dictée par l’équipe qui le repêchera – fort probablement les Rangers de New York, qui possèdent le tout premier choix au total –, et Beausoleil demeure d’avis que la LHJMQ serait une belle préparation pour le talentueux Québécois, qui devrait ensuite faire ses débuts dans la LNH si la saison débute bien en décembre ou janvier, comme prévu.

«Personnellement, je pense que le meilleur moyen de rester à niveau est de jouer du vrai hockey. Par contre, ce n’est pas entre nos mains, mais il sera toujours le bienvenu. Évidemment, je ne dis pas ça parce que je veux attirer des spectateurs à l’aréna et qu’on veut monnayer sa venue. Ce n’est pas ça du tout, a mentionné mardi celui qui porte aussi le chapeau de directeur général de la formation rimouskoise.

«Alexis est un joueur qui est important dans notre historique et qui pourra enfiler notre chandail encore si tel est son souhait. Il est encore techniquement le capitaine de cette équipe.»

Développement

Une chose est évidente, toutefois, c’est que c’est le début d’un nouveau chapitre à Rimouski.

Même si Lafrenière venait quelques mois à Rimouski, il serait surprenant qu’il n’évolue pas dans la LNH par la suite lorsque ses activités reprendront.

Bref, encore beaucoup de si – faudra s’y habituer cette année – mais Beausoleil se prépare à travailler avec une équipe au visage différent.

«C’est une nouvelle ère pour nous. En même temps, quand tu comptes sur des gars comme Zachary Bolduc et Isaac Belliveau qui ont été très solides à leur première année, et avec la qualité des joueurs de 20 ans qu’on a, on va habiller tout ça. On manque de profondeur, mais on aime déjà comment les jeunes progressent.»

Dernière saison

L’Océanic compte actuellement sur cinq vétérans de 20 ans au camp d’entraînement : les attaquants Andrew Coxhead et Nathan Ouellet, les défenseurs Justin Bergeron et Anthony D’Amours, ainsi que le gardien Creed Jones.