Séries 2020 de la LNH

«Ça nous affecte mentalement»

Publié | Mis à jour

Il faut croire que le départ de Tuukka Rask de la «bulle» à Toronto a affecté négativement les Bruins de Boston qui font maintenant face à l’élimination contre le Lightning de Tampa Bay.

Le 15 août, après le deuxième match de la formation du Massachusetts contre les Hurricanes de la Caroline, le Finlandais a pris la décision de rejoindre sa famille, même si son club était au cœur de la série quart de finale de l’Association de l’Est.   

«Je l’ai déjà dit, mais nous supportons Tuukka à 100 % dans sa décision», a expliqué l’entraîneur-chef de l’équipe, Bruce Cassidy, en conférence de presse, lundi, quelques heures avant le cinquième match des siens contre le Lightning.

«Ça nous affecte mentalement et ça touche la façon dont on prépare notre formation lors d’une situation de deux matchs en autant de soirs», a ajouté l’homme de 55 ans.

Défi plus important  

Si Jaroslav Halak et les «Oursons» ont été en mesure de compléter le travail contre les «Canes», le Lightning représente un tout autre défi. Cassidy a même dû faire appel au second de Halak, Dan Vladar, durant la vilaine défaite de 7 à 1 dans le troisième match.

«C’est une position difficile dans laquelle il s’est trouvé, a renchéri Cassidy. Nous l’avons vu lorsqu’il a fait son entrée au milieu d’un match. D’un point de vue mental pour le groupe, tu t’affaisses. Croyons-nous détenir toutes les pièces pour gagner? Vous allez devoir demander aux joueurs. Je crois que oui.»

Malgré une victoire dans le premier duel de la série, les Bruins ont été incapables de freiner leurs rivaux de la Floride, si bien qu’ils devront combler un déficit de 3 à 1 dans leur série s’ils veulent poursuivre leur séjour dans la «bulle».