Crédit : AFP

Tennis

Une première depuis 2016 pour Raonic

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Pour la première fois en plus de quatre ans, Milos Raonic a atteint la ronde ultime d’un tournoi Masters 1000, vendredi, à New York, en disposant du Grec Stefanos Tsitsipas en demi-finale du tournoi Western & Southern.

Le Canadien de 29 ans, qui pointe au 30e rang de l’ATP, s’est imposé en deux manches de 7-6 (5) et 6-3 devant le sixième joueur mondial.

• À lire aussi: Un joueur-étoile des Alouettes est décédé

• À lire aussi: «J'ai ma place dans la LNH» - Alex Belzile

Il sera opposé samedi au Serbe Novak Djokovic, qui a défait l’Espagnol Roberto Bautista Agut en trois manches de 4-6, 6-4 et 7-6(0) dans l’autre demi-finale.

Raonic a une fois de plus excellé au service, effectuant 12 as et remportant 90% des points lorsque sa première balle de service était en jeu. Un seul bris lui a suffi pour vaincre son adversaire, qui lui a livré bataille pendant 1 h 37 min.

Pour Raonic, il s’agit d’une deuxième victoire en autant d’affrontements contre Tsitsipas, qu’il avait vaincu en trois manches en début d’année, au troisième tour des Internationaux d’Australie.

Il s’agira d’une quatrième finale en carrière en tournoi Masters 1000 pour l’Ontarien, qui en sera également à une première finale sur surface dure depuis l’Omnium de Delray Beach en février 2017.

«Ce serait incroyable [de gagner un tournoi Masters 1000], a dit Raonic au site officiel de l’ATP, lui qui a perdu ses trois finales dans des tournois de cette catégorie jusqu’à présent. Je veux atteindre de sommets nouveaux, et ça en fait partie. C’est ce pour quoi je travaille si fort. J’ai des objectifs vraiment clairs et spécifiques et j’espère pouvoir franchir cette étape demain.»

Une lourde tâche

En ronde ultime, le Canadien affrontera le premier joueur mondial, Novak Djokovic, contre qui il a perdu ses 10 rencontres en carrière. Djokovic l’avait d’ailleurs vaincu à sa dernière présence en finale Masters 1000, à Indian Wells, en 2016.

Raonic sait toutefois ce qu’il devra faire samedi pour maximiser ses chances de succès. «Je devrai trouver le moyen de mettre des premières balles en jeu. Je mets beaucoup de pression sur les joueurs avec mon service. Je dois les faire jouer et je dois les faire penser sur leur service. Si je donne trop d’occasions, ça me complique la tâche et ça leur enlève la pression que j’essaie de construire avec mon service.»

Mais avec des victoires contre Tsitsipas, Filip Krajinovic, Andy Murray, Daniel Evans et Sam Querrey depuis le début de la semaine, Raonic se sent certainement en confiance.

«Je me sens bien avec mon jeu, a dit le Canadien, qui a profité de la pause forcée par la pandémie de COVID19 pour se refaire une santé physique. J’ai pris le temps de m’entrainer, de faire les choses de la bonne façon et d’atteindre un niveau que je n’avais jamais atteint auparavant au point de vue de mon tennis et de ma santé. J’espère que ça va continuer de payer.»