Crédit : Photo d'archives, AFP

Séries 2020 de la LNH

«Vaut mieux tard que jamais» -Laraque

Jonathan Bernier

Publié | Mis à jour

Georges Laraque croyait bien que les joueurs de la LNH allaient faire faux bond à ceux des autres grands circuits sportifs nord-américains et continuer de disputer des matchs comme si de rien n’était. Oui, les joueurs du circuit Bettman ont semblé être en mode réaction, 24 heures après tout le monde. Au moins, ils ont emboîté le pas.

«Ça ne m’a pas surpris. La LNH est tellement conservatrice. Elle fait tellement attention. C’est certain que ç’aurait été mieux de le faire hier (mercredi). Mais vaut mieux tard que jamais», a déclaré Laraque.

• À lire aussi: La LNH en arrêt pendant deux jours

• À lire aussi: CH: Mattias Norlinder est en feu!

La veille, sur son compte

Facebook, il s’était plutôt inscrit contre l’idée de boycotter les activités de la NBA.

«Savez-vous à quel point les gens racistes sont contents de cela?» avait-il interrogé.

Dehors Trump!

En entrevue avec l’auteur de ces lignes, le coanimateur de l’émission Laraque Gonzalez, sur les ondes du 91,9 Sports, a précisé sa pensée.

«Au départ, je pensais que la NBA allait annuler complètement les séries. Ç’aurait été une erreur. Le basketball étant un sport afro-américain, un raciste se serait félicité en disant avoir réussi à faire arrêter la NBA, a-t-il indiqué. En arrêtant pour seulement quelques jours, c’est parfait, car ça ramène l’attention sur la cause Black Lives Matter. Et, tant qu’ils jouent, ils peuvent encore transmettre les messages qu’ils ont dans le dos.»

À première vue, ils sont plusieurs à se demander quel sera le véritable impact de cette pause. La politique et l’administration américaine seront-elles vraiment ébranlées par ce boycottage de la part des joueurs ? L’ancien homme fort de la LNH croit que oui et rappelle que cette action fait partie d’un tout.

«Si Joe Biden gagne les élections, il pourra mettre en place des lois avec lesquelles ce sera tolérance zéro pour le racisme, entre autres chez les corps policiers, a mentionné Laraque. En ce moment, LeBron James met de l’argent dans le système électoral pour encourager les minorités visibles à aller voter. Si elles le font, Trump n’a aucune chance. Et c’est là que les choses vont changer.»

D’ailleurs, si on se fie aux sorties de Donald Trump, qui a accusé la NBA d’être «devenue une organisation politique», on comprend que le président des États-Unis ne demeure pas indifférent aux événements des derniers jours.

Trotz veut s’impliquer

L’un des matchs de la LNH reportés devait opposer les Flyers aux Islanders. En matinée hier, alors que les rumeurs n’avaient pas encore commencé à émaner à propos de la décision des joueurs, Barry Trotz était d’avis qu’il était temps de s’impliquer.

«Je sais que nos joueurs se sont rencontrés ce matin (hier). C’est un groupe très mature. Ils savent que les séries éliminatoires, c’est important, mais ils comprennent également dans quel état se trouve le monde en ce moment», a déclaré l’entraîneur des Islanders.

Trotz approuvait la décision des joueurs de la NBA d’avoir fait l’impasse sur les matchs d’hier. Il n’avait aucune objection à ce que ses joueurs les imitent. Toutefois, selon lui, la meilleure façon de donner de la visibilité à la cause sera de recommencer à jouer.

«Il faut continuer de jouer pour continuer de propager le message. C’est la meilleure des plates-formes. Ensuite, il faudra déterminer jusqu’où on va avec ça. Une fois que ce sera fait, les joueurs devront s’impliquer, je devrai m’impliquer, tout le monde devra s’impliquer. Ça amènera un vent de changement dans notre pays. Il en a grandement besoin», a-t-il poursuivi.

Vigneault pas au courant

Des propos d’une lucidité incroyable qui détonnaient grandement par rapport à ceux d’Alain Vigneault, exprimés quelques instants auparavant, également par visioconférence.

«Depuis qu’on a éliminé le CH, mon laptop est la seule chose que j’ai ouverte et c’était pour visionner toutes les parties des Islanders. Ce qui se passe dans la société, la plupart de mes joueurs, mes entraîneurs et moi, on n’est pas trop au courant. Je ne suis pas sur Twitter, je ne suis pas les nouvelles du sport ni les autres nouvelles pendant qu’on est dans la période la plus importante de notre saison», a-t-il indiqué.

Certains diront que ces journées de congé supplémentaires lui permettront de se mettre au fait de l’actualité. D’autres prétendront qu’il bénéficiera de quelques heures de plus pour peaufiner sa préparation.