Canadiens de Montréal

La demande camouflée de Petry à Bergevin

Publié | Mis à jour

De quoi les Canadiens de Montréal ont-ils besoin pour passer au prochain niveau? Jeff Petry a sa petite idée. 

Lors d’une conférence téléphonique avec les médias, mercredi, le défenseur a implicitement formulé une demande à son directeur général, Marc Bergevin.   

«Jouer défensivement est important, mais générer de l’attaque est important dans la LNH d’aujourd’hui, a mentionné Petry. Nous devrons être en mesure de marquer des buts sur une base régulière. Je crois qu’un joueur rapide et robuste pourrait aider l’équipe, mais je ne suis pas directeur général.»

En Brendan Gallagher, Max Domi, Nick Suzuki, Tomas Tatar et Paul Byron, le CH compte effectivement sur plusieurs petits attaquants dans son effectif. Il sera intéressant de voir si Bergevin tentera d’ajouter un joueur d’avant de grande carrure à sa formation lors de la saison morte, que ce soit sur le marché des joueurs autonomes ou celui des transactions. 

Le DG du CH a toutefois prévenu qu'il allait être prudent, sachant que le plafond salarial risque de demeurer stable dans les prochaines années en raison des impacts financiers de la COVID-19. 

Évolution  

Sur une note plus personnelle, Jeff Petry a vraiment le sentiment de s’être épanoui à Montréal depuis son arrivée des Oilers d’Edmonton. 

Le numéro 26 a rendu de fiers services au Tricolore lors des plus récentes séries, formant un «Big Three» solide avec Shea Weber et Ben Chiarot. 

«Ça m’a pris un peu plus de temps que les autres avant de trouver ma véritable identité, mais je crois que je l’ai trouvée. Je peux évoluer autant défensivement qu’offensivement. J’ai travaillé là-dessus depuis le début de ma carrière et cela paye depuis 3 ou 4 ans.» 

L’Américain a lancé des fleurs à Luke Richardson, l’entraîneur adjoint responsable de la brigade défensive chez le CH. 

«L’un des meilleurs entraîneurs que j’ai eus dans ma carrière, a-t-il souligné. Il a joué longtemps dans la ligue et a beaucoup d’expérience. Il m’a aidé sur le plan défensif. Il rend tout le monde un peu meilleur.»  

À Montréal pour y rester?  

Petry, dont le contrat vient à échéance au terme de la prochaine saison, s’est aussi dit très ouvert à prolonger son aventure à Montréal au-delà de 2021. 

«Depuis le jour 1, j’aime la ville et ma famille aussi. Je suis vraiment ouvert à revenir. Il faut simplement s’asseoir et discuter avec Marc. Il y a beaucoup d’aspects à considérer, mais je suis très intéressé à revenir.»

«Je cherche davantage la stabilité. Les enfants débutent l’école bientôt. On veut être sûr qu’ils vont être bien pour un bon moment.»