Crédit : AFP

LNH

Kane et Dumba sont déçus

Publié | Mis à jour

Alors que plusieurs grandes ligues professionnelles nord-américaines se mobilisent pour dénoncer l’intervention policière brutale dont a été victime Jacob Blake, les hockeyeurs Evander Kane et Matt Dumba se désolent que la Ligue nationale de hockey n’en fasse pas davantage.

Kane, des Sharks de San Jose, et Dumba, du Wild du Minnesota, font partie des leaders dans la LNH pour le mouvement de soutien à Black Lives Matter et n’hésitent pas à prendre la parole pour dénoncer les injustices raciales et la brutalité policière.

«Ce n’est pas juste ma responsabilité en tant que joueur issu d’une minorité dans la LNH de parler de ces problèmes. Ce n’est pas seulement à Wayne Simmonds, Akim Aliu, Joel Ward ou Matt Dumba à prendre position pour les enjeux dans la société, c’est à tout le monde de le faire. Jusqu’à ce que chacun décide de s’en mêler et, peut-être, de s’éloigner de certains privilèges pour s’éduquer et vraiment se battre avec nous, nous resterons dans la même situation qu’aujourd’hui», a dit Kane en entrevue avec Sportsnet, mercredi.

Étant l’un des instigateurs de Hockey Diversity Alliance, créé en juin pour lutter contre le racisme et l’intolérance dans le hockey, Kane dit apprécier le soutien des joueurs pour la cause. Toutefois, il souhaite que les choses bougent davantage et que de véritables changements surviennent.

«C’est bien d’écrire des déclarations, des tweets, des stories et de publier des photos sur Instagram. Mais en bout de ligne, ce qui fera la différence se sont des actions réelles et significatives. Malheureusement, ça ne se produit pas encore et nous devons faire mieux.»

Toujours en dernier

De son côté, Dumba a rappelé que la LNH était souvent la dernière à prendre des mesures contre les inégalités. «C’est assez triste et décourageant pour moi et pour les membres de la Hockey Diversity Alliance, et j’en suis sûr, pour d’autres gars à travers la ligue, a pointé du doigt l’arrière. Si personne ne se lève et fait quelque chose, c’est la même chose qui se passe. Ce silence.»

Mercredi soir, la LNH a été l’une des seules ligues à ne pas repousser à un autre jour ses matchs. La NBA a ouvert le bal, rapidement suivie par la Major League Soccer et plusieurs équipes du baseball majeur.

«C’est tellement plus grand que le sport. Au hockey, c’est à ça que ça ressemble. Tu comptes sur les gars des minorités pour se lever et le dire. Mais ce qui ferait le plus d’impact serait d’avoir des grands leaders blancs des équipes qui mettraient leur pied à terre et diraient leur façon de penser», a visualisé Dumba.

Suite aux événements entourant la mort de George Floyd, Kane avait appelé deux fois le capitaine des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby à réagir, ce qu’il avait fini par faire.