Crédit : AFP

Félix Séguin

Deux titans qui n'ont pas le choix de gagner

Deux titans qui n'ont pas le choix de gagner

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 26 août
Mis à jour 26 août

Le duel entre le Lightning de Tampa Bay et les Bruins de Boston est relevé.

Il s’agit d’un affrontement entre les deux meilleures équipes de la LNH depuis trois ans. 

Depuis la saison 2017-18, le Lightning et les Bruins ont récolté le plus de victoires et le plus de points dans la LNH. De plus, au cours de cette même période, le Lightning a eu la meilleure attaque et alors que les Bruins ont eu la meilleure défense.

Dire que l’une de ces deux équipes sera éliminée dès le deuxième tour des séries.

Le temps de gagner 

Les deux équipes sont bien conscientes de l’importance de gagner lors des présentes séries. C’est que les deux équipes n’auront peut-être pas le même visage au début de la prochaine saison.

Chez les Bruins, on se demande si Zdeno Chara optera pour la retraite ou s’il reviendra pour une 23e saison. Est-ce que l’équipe parviendra à retenir les services du défenseur Torey Krug qui deviendra joueur autonome sans compensation et les dirigeants devront donner un nouveau contrat, donc plus d’argent, à l’ailier Jake DeBrusk.

Chez le Lightning, le centre Anthony Cirelli et le défenseur Mikhail Sergachev seront à la recherche de nouvelles ententes et leur salaire augmentera de façon significative. À cela, vous ajoutez le fait que le salaire du gardien Andrei Vasilevskiy passera 3,5 à 9,5 millions de dollars à compter de la saison prochaine.

Ainsi, le Lightning aura besoin de faire de la place sur la masse salariale de l’équipe. On avance que l’équipe devra libérer jusqu’à 10 millions de dollars. Cette réalité entraînera le départ de certains joueurs. On peut penser à Ondrej Palat (5,3 M $/ année), Yanni Gourde (5,1 M $ / année), Tyler Johnson (5,0 M $ / année) et Alex Killorn (4,45 M $ / année).

Bref, une réalité frappe présentement autant le Lightning que les Bruins. Ces deux équipes de pointe veulent gagner la Coupe Stanley avant que certains changements viennent affecter la suite des choses la saison prochaine.