Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

Canadiens de Montréal

Danault: Julien remet les pendules à l'heure

Publié | Mis à jour

L’attaquant Phillip Danault a hier, peut-être inconsciemment, fait trembler la planète hockey avec une déclaration des plus étonnantes. 

Revenons sur cet épisode. 

Lorsqu’un journaliste lui a demandé si son rôle lors de la prochaine saison allait influencer son désir de demeurer avec les Canadiens à long terme, le Québécois a sèchement répondu «oui», sans ajouter quoi que ce soit. 

Cette question faisait suite à une autre réponse plutôt claire de Danault, où il avait mentionné ne pas savoir s’il était prêt à accepter de se retrouver dans la chaise de troisième centre derrière Nick Suzuki et Jesperi Kotkaniemi. 

Dans le cadre d’une conférence téléphonique où il a notamment fait le point sur son état de santé, Claude Julien a tenu à lancer un message à son attaquant, tout en disant comprendre son point de vue. 

«Il n’est pas question que je dise à Phillip que je ne veux pas qu’il marque des buts. Phillip peut jouer du bon hockey dans les deux sens de la patinoire et j’espère que ça va continuer. Si tu as des joueurs qui s’en font plus avec eux-mêmes qu’avec l’équipe, on a un problème. Cela dit, je ne crois pas que Phillip soit ce type de personne. 

«Dans le hockey d’aujourd’hui, et en tant qu’entraîneur, tu as besoin de voir tout le monde produire. Il faut que tous tes trios soient dominants. Ce que j’aime de nous, c’est qu’on est actuellement plus solides au centre qu’on ne l’a jamais été.

«Ce qui est plaisant dans notre métier, c’est de gagner. Plusieurs joueurs inscrivent 90 points, mais ne gagnent pas et ils ne sont pas heureux.»