Crédit : AFP

NFL

Libéré par les Seahawks, il présente ses excuses

Publié | Mis à jour

Le demi de coin Kemah Siverand, qui a fait les manchettes pour avoir tenté de faire monter une femme dans sa chambre d’hôtel pendant le camp d’entraînement des Seahawks de Seattle, a présenté ses excuses à l’organisation, lundi.

Il y a une dizaine de jours, le joueur de première année avait été libéré par l’équipe de la NFL pour avoir mis la santé de ses coéquipiers en danger en cette période de pandémie.

«Après avoir pris le temps de réfléchir et de vraiment considérer la gravité de mes actes, j’ai essayé de trouver les mots appropriés pour m’excuser auprès de tous ceux qui sont touchés par ma mauvaise décision et mon immaturité», a écrit Siverand dans une lettre d’excuses rendue publique.

«J’ai enfreint les règles de l’équipe, ce qui aurait été inacceptable en temps normal, mais absolument inexcusable lors de la pandémie. Je comprends que mon manque de jugement a mis mes coéquipiers et l’organisation en danger. Heureusement, personne n’a été affecté par mes actions.»

Rappelons que le système de surveillance de l’établissement où séjournait l’équipe a capté Siverand et son amie de cœur alors qu’ils tentaient d’entrer dans l’hôtel. Ils ont même essayé d’être subtils, puisqu’ils ont déguisé la dame en joueur des Seahawks. Le subterfuge n’a cependant pas fonctionné et les gardes de sécurité ont rapidement identifié l’intruse.

Siverand, qui n’a jamais été repêché, avait reçu une invitation au camp des Seahawks.