Crédit : AFP

Baseball - MLB

Abraham Toro pourra se faire remarquer

Publié | Mis à jour

Le joueur de troisième but des Astros de Houston Alex Bregman sera à l’écart du jeu pour au moins trois semaines en raison d’une blessure à la cuisse droite. Cette absence pourrait permettre au Québécois Abraham Toro d’obtenir davantage de temps de jeu.

L’un des joueurs les plus constants du baseball majeur, Bregman sera une lourde perte pour la formation texane. En 24 matchs, il a montré une moyenne au bâton de ,272 en frappant quatre longues balles et en produisant 14 points.

Il ne pourrait être de retour que le 12 septembre et ne jouerait ainsi que les 15 dernières rencontres de la saison.

«Nous espérons que ce sera trois semaines, a souhaité le directeur général James Click, dimanche, en entrevue avec le "Houston Chronicle". C’est la durée initiale que nous avons déterminée. Mais évidemment, nous devons être patients. Nous devons attendre que les choses se calment et voir comment il répondra au traitement.»

Bregman s’était blessé mercredi en se rendant au deuxième but après avoir cogné un double face aux Rockies du Colorado, au Coors Field. Il a été placé sur la liste des blessés pour 10 jours et est rentré à Houston pour y subir un examen d’imagerie par résonance magnétique (IRM).

Panne sèche pour Toro et les Astros

En remplacement de Bregman jeudi, Toro s’était fort bien débrouillé en sortant une balle des limites du terrain. Le match de dimanche a été plus difficile pour le Québécois, alors que les Astros se sont inclinés 5 à 3 face aux Padres, à San Diego.

Toro était partant au troisième but, mais n’a pas été en mesure de produire quoi que ce soit à l’attaque, en trois apparitions au bâton. Les Astros n’ont d’ailleurs obtenu que six coups sûrs dans cette rencontre.

Ça s’est joué à bien peu de choses, puisque les Padres ont frappé cinq balles en lieu sûr. Manny Machado a brisé une égalité de 3 à 3 qui tenait depuis la quatrième manche, au huitième tour au bâton, en frappant une longue balle bonne pour deux points.

Un comité de releveurs s’est assuré de fermer les livres pour San Diego, ne donnant absolument rien lors des trois derniers assauts. Craig Stammen (3-1) a ainsi été crédité de la victoire et Emilio Pagan d’un second sauvetage.

Enoli Paredes (1-1), qui a accordé le circuit de Machado lors de sa présence de deux tiers de manche, a ajouté la défaite à sa fiche.