Crédit : AFP

Séries 2020 de la LNH

Aucun regret pour l’entraîneur des Flames

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Flames de Calgary, Geoff Ward, ne regrette pas d’avoir retiré le gardien Cam Talbot durant la défaite de 7 à 3 qui a mené à l’élimination de son équipe, jeudi, face aux Stars de Dallas.

La formation canadienne a amorcé le match en force, inscrivant trois buts dans les sept premières minutes de la rencontre. Le club texan a cependant déjoué Talbot trois fois pour ramener tout le monde sur le même pied d’égalité, et ce, avant que cinq minutes ne se soient écoulées en deuxième période.

Le changement de gardien n’a toutefois pas eu l’effet escompté pour les Flames, alors que les Stars ont inscrit trois autres réussites avant la fin de l’engagement médian.

«Non, je ne crois pas que j’ai fait une erreur», a affirmé Ward, lors de sa vidéoconférence d’après-partie.

«Les buts étaient un peu malchanceux, a-t-il poursuivi. J’ai juste senti que nous devions changer la dynamique et c’était la première chose à faire. À l’origine, le plan était de le faire sortir, de le recentrer et de le retourner dans la partie. Il avait un problème d’équipement, il a donc dû descendre dans le tunnel et le faire réparer. C’était probablement injuste d’envoyer Ritter [David Rittich], considérant qu’il n’avait pratiquement pas joué depuis le retour.»

Talbot comprend

Après la seconde période catastrophique pour les Flames, Talbot est retourné devant le filet et a permis le dernier filet de ses adversaires. D’ailleurs, le vétéran gardien n’a jamais mentionné un bris d’équipement lors de sa conférence de presse.

«Je suis juste allé au vestiaire pendant cinq ou 10 minutes, juste pour me calmer, a expliqué Talbot. Je ne voulais pas montrer mes émotions sur le banc. Cela n’aide personne, c’était un match qui était 3 à 3. J’ai essayé de me retirer de la situation et de ne projeter cela sur personne d’autre parce que nous avions encore une chance de gagner.»

Le gardien de 33 ans a aussi exprimé qu’il n’en voulait pas à son entraîneur.

«Je ne peux pas le blâmer, j’aurais fait la même chose si j’avais été dans sa position», a indiqué Talbot.

«C’était un match qui était 3 à 0 pour nous et j’avais joué toutes nos parties en éliminatoires. Lorsque nous en avions le plus besoin, je n’ai pas fait le boulot. Sur certains de ces tirs, j’aurais dû faire des arrêts et c’est de ma faute. Je déteste me faire retirer, mais le momentum changeait et nous devions faire quelque chose. Je sentais que ça allait arriver.»