Crédit : Craig Robertson/Toronto Sun

NBA

VIDÉO: le président des Raptors bousculé par un garde de sécurité

Publié | Mis à jour

Le président des Raptors de Toronto Masai Ujiri a été poussé deux fois par le shérif du Comté d’Alameda Andy Strickland avant de répliquer, ont révélé des images prises par la caméra corporelle du policier.

Les faits sont survenus le 13 juin 2019 à la suite d’une victoire de 114 à 110 des Raptors en finale de la NBA contre les Warriors de Golden State, à Oakland en Californie. À ce moment, Ujiri tentait de rejoindre ses joueurs sur le terrain pour les célébrations.  

La séquence vidéo, publiée par une chaîne du réseau Fox mardi soir, permet de voir qu’Ujiri a tenté de montrer son accréditation, mais que le représentant des forces de l’ordre l’a agrippé par le veston avant qu’il n’ait le temps de le faire.

Strickland avait déposé une poursuite contre Ujiri, en février, affirmant que ce dernier l’avait frappé «avec les deux poings au visage et à la poitrine» aux abords du terrain. Il demande une compensation monétaire importante pour des blessures physiques et psychologiques.

«Nous sommes conscients que cela reste devant les tribunaux, mais nous avons toujours soutenu que les allégations formulées contre Masai sont totalement dénuées de fondement, ont réagi les Raptors dans un communiqué. Nous pensons que cette preuve vidéo le démontre – Masai n’était pas l’agresseur, mais plutôt le receveur de deux actions très violentes et injustifiées.»

«Les événements de cette soirée ont jeté un voile sur ce qui aurait dû être une nuit de célébrations et sur l'année qui a suivi. Bien que Masai bénéficie de l’appui total des Raptors et [du propriétaire] Maple Leaf Sports & Entertainment (MLSE) alors qu'il lutte contre cette injustice, nous sommes conscients que tout le monde n'a pas le même soutien. Il s'agit d'une fausse action en justice à laquelle MLSE, la NBA et en particulier Masai ne devraient pas être confrontés.»