Séries 2020 de la LNH

Patrice Bergeron élimine les Hurricanes

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Un but vainqueur de Patrice Bergeron a permis aux Bruins de Boston de se défaire des Hurricanes de la Caroline en cinq matchs grâce à une victoire finale de 2 à 1, mercredi, dans la «ville-bulle» de Toronto.

Le Québécois a surpris le gardien Petr Mrazek en récupérant un retour de lancer derrière le filet avant de faire ricocher la rondelle sur le patin du cerbère. Il ne restait alors que quatre secondes à faire à la deuxième période et les Bruins évoluaient en avantage numérique.

• À lire aussi: Jesperi Kotkaniemi expulsé de la rencontre

• À lire aussi: L’Avalanche déferle sur les Coyotes

«J’ai vu qu’il [Mrazek] était debout alors j’ai essayé de lancer vers ses pieds pour voir ce qui se passerait, surtout qu’il ne restait pas beaucoup de temps, a raconté en conférence de presse Bergeron. Je me suis dit "pourquoi pas?". C’était un geste désespéré parce que nous n’aurions pu préparer un autre jeu avec quelques secondes à faire.»

C’est aussi avec un homme en plus que les Bostonnais avaient créé l’égalité, quelques minutes plus tôt. Cette fois, c’est David Krejci qui a déjoué le portier tchèque sur un retour. Bergeron a récolté une mention d’aide sur le jeu.

David Pastrnak a fêté son retour au jeu avec deux passes. Le numéro 88 était absent depuis le premier match face aux «Canes», mercredi dernier, en raison d’une blessure.

Dans les buts, Jaroslav Halak a récolté un troisième gain consécutif en bloquant 23 des 24 rondelles dirigées vers lui. Mrazek a effectué 25 arrêts dans la défaite.

Seule la victoire compte

De l’avis de plusieurs, ce n’était définitivement pas la plus belle victoire de l’histoire de Boston, mais plutôt un gain nécessaire.

«C’est certain que nous voulions terminer ça aujourd’hui [mercredi], indiqué Krejci. Ce sont les plus durs à gagner. Nous ne voulions pas revenir ici demain.»

«Il fallait être prudents et nous devions continuer à jouer notre jeu, a dit l’entraîneur-chef Bruce Cassidy, qui n’a jamais sous-estimé les Hurricanes, surtout après que ceux-ci aient balayé les Rangers de New York au tour précédent. Nous avons trouvé des façons de l’emporter. Je suis fier des gars.»

Haydn Fleury a inscrit le seul but des vaincus, à mi-chemin au premier vingt. Sebastian Aho a été complice sur ce filet. Le Finlandais est l’un des meilleurs pointeurs de ces séries avec 12 points en huit rencontres.

Après le match, l’entraîneur Rod Brind’Amour a appelé ses joueurs à ne pas rougir de leur performance. Après tout, quatre des cinq rencontres se sont terminées avec un écart d’un seul but.

«Je crois que nous avons joué à un niveau où nous aurions pu les battre, a admis l’homme de 50 ans. Je suis très fier de cette équipe. Ils font les bonnes choses. [...] Nous en sortons, je crois, avec la tête haute grâce aux efforts que nous avons mis, surtout ce soir. Je crois que nous étions la meilleure équipe.»

Les Bruins devront attendre l’issue de la série entre les Capitals de Washington et les Islanders de New York pour connaître leurs adversaires en demi-finales d’association. Les «Isles» mènent la série 3 à 1 et joueront jeudi.