Crédit : Dominic Chan / Agence QMI

Tennis

Bianca Andreescu parmi les plus riches

Publié | Mis à jour

La joueuse de tennis ontarienne Bianca Andreescu aurait touché 8,9 millions $ au cours de la dernière année, ce qui en fait la cinquième athlète féminine la mieux payée au monde, selon le magazine Forbes.

Avec des revenus totaux de 37,4 millions $, la Japonaise Naomi Osaka arrive en tête de liste, selon le prestigieux média américain. Elle est suivie de près par l’Américaine Serena Williams, qui a touché 36 millions $ dans la dernière année.

L’Australienne Ashleigh Barty (13,1 millions $) et la Roumaine Simona Halep (10,9 millions $) devancent également Andreescu.

La Canadienne a empoché 3,85 millions $ en remportant les Internationaux des États-Unis en septembre 2019. Précédemment, elle avait mis la main sur une bourse de 521 530 $ grâce à son triomphe à la Coupe Rogers et sur un chèque de 1,35 million grâce à son titre à Indian Wells. Elle compte également de nombreux commanditaires, dont Nike, Rolex et Gatorade.

Le tennis, un sport lucratif

Les neuf premières athlètes féminines les mieux payées selon le palmarès 2020 de Forbes sont toutes des joueuses de tennis.

L'Espagnole Garbine Muguruza (6,6 millions $) arrive devant l'Ukrainienne Elina Svitolina (6,4 millions $). L’Américaine Sofia Kenin (5,8 millions $) et l’Allemande Angelique Kerber (5,3 millions $) sont respectivement huitième et neuvième.

La joueuse de soccer américaine Alex Morgan est la seule athlète issue d’un autre sport à avoir intégré le top-10 des athlètes féminines les mieux payées. Avec des revenus de 4,6 millions $, elle pointe au 10e rang.