Baseball - MLB

Controverse dans le baseball majeur

Publié | Mis à jour

Le nom de Fernando Tatis est familier pour les nostalgiques des Expos de Montréal, mais signe que les années passent, c’est maintenant son fils qui fait la pluie et le beau temps dans le baseball majeur.

Dans la vidéo ci-dessus, voyez le grand chelem de Tatis qui a semé la controverse dans la MLB.

Lundi soir, Fernando Tatis fils a frappé deux circuits et produit un total de sept points dans un gain de 14 à 4 des Padres de San Diego contre les Rangers du Texas. Il est ainsi devenu le meneur provisoire dans la colonne des longues balles (11) et celle des points produits (28) depuis le début de la saison. Il domine également avec 22 points comptés.  

Au terme du match, Tatis fils n’a pu cacher son enthousiasme lorsqu’on lui a demandé de commenter le fait de voir son nom devant celui de la vedette Mike Trout, des Angels de Los Angeles, pour le nombre de circuits.

«Je peux vous dire une chose: j’ai travaillé pour ça, a répondu Tatis, tel que cité sur le site web du baseball majeur. D’être aux côtés de l’un des meilleurs signifie beaucoup pour moi, mais c’est surtout une raison de continuer à travailler aussi fort.»

Dans la partie de lundi, Tatis fils a frappé un circuit de trois points en septième manche avant d’y aller d’un grand chelem en huitième. Cela n’était pas sans rappeler le plus célèbre exploit de son père qui, le 23 avril 1999 dans l’uniforme des Cardinals de St. Louis, avait réussi deux grands chelems dans une seule et même manche. Le paternel a joué plus tard avec les Expos, de 2001 à 2003.

Controverse  

Jetant un peu d’ombre sur sa soirée productive, Tatis fils a toutefois été critiqué par certains joueurs des Rangers du Texas puisqu’il avait un compte de trois balles et aucune prise au moment de frapper son grand chelem.

Déjà en avance 10 à 3 dans ce match, l’adversaire avance que Tatis fils aurait dû, selon une loi non écrite, regarder passer ce tir. Le jeune joueur des Padres s’est d’ailleurs excusé, précisant qu’il n’avait pas vu le signal de son entraîneur au troisième coussin lui demandant effectivement de ne pas s’élancer.

«C’est de ma faute, je n’ai pas regardé l’entraîneur au troisième but, a-t-il plaidé. J’essayais simplement d’obtenir un bon lancer et de mettre son bâton dessus.»

Cet incident en est un autre dans le baseball majeur qui met à l'avant-plan les divergences philosophiques entre les puristes de ce sport très traditionnels et les adeptes de l'école de pensée moderne.

Plusieurs joueurs de la MLB se sont toutefois portés à la défense de Tatis sur Twitter. À voir ci-dessous.