Crédit : Photo d'archives, AGENCE QMI

Alouettes de Montréal

Préférable pour l'avenir des Alouettes?

Publié | Mis à jour

Les Alouettes avaient bien placé leurs pions afin de connaître une excellente saison 2020. C’est donc avec déception que le président Mario Cecchini, le directeur-général Danny Maciocia et l’entraîneur-chef Khari Jones ont appris l’annulation de la campagne de la LCF.

«C’était la bonne décision à prendre à long terme pour les Alouettes et pour la ligue, a souligné Cecchini lors d’une vidéo-conférence. Je veux être clair.»

«Les Alouettes sont là pour rester et on entrevoit un futur très brillant. On regarde déjà devant nous avec Danny (Maciocia) et Khari (Jones).»

Durant les derniers mois, il a eu plusieurs discussions avec les propriétaires Gary Stern et Sid Spiegel. Ceux-ci se sont montrés rassurants malgré les circonstances entourant la pandémie de la COVID-19.

Parlant du virus, rien ne dit qu’il sera disparu du paysage lors du premier jour du camp d’entraînement de la saison 2021. Cecchini en est bien conscient, mais il se croise les doigts pour que les Alouettes puissent sauter sur le terrain du Stade Percival-Molson pour des matchs.

Le scénario idéal serait d’avoir des spectateurs dans l’enceinte, mais il devra convaincre les autorités de santé publique. Ce n’est pas encore chose faite.

Longue saison morte

Sur le plan football, Maciocia et Jones auront beaucoup de pain sur la planche dans les prochaines semaines.

«On aura plus de travail que si on avait eu une saison, a expliqué Maciocia. On a 32 équipes de la NFL à suivre et on a des joueurs à surveiller qui sont dans ces camps.»

«On est aussi en train de mettre la liste de négociations à jour. On travaille fort là-dessus. On devra aussi préparer notre prochain repêchage avec des vidéos ou des jeux de 2019.»

«Sans compter que 50 % de nos effectifs, qui devaient faire partie de notre édition 2020, deviendront joueurs autonomes.»

Adams fils se vide le cœur

Le quart Vernon Adams fils a vidé son sac sur Twitter dans les minutes suivant l’annonce. Il a mentionné que le commissaire, les entraîneurs et tous les employés de la LCF ne devraient plus être payés en raison de l’annulation de la saison 2020.

«Vernon s’exprime et c’est très correct de le faire, a souligné Cecchini. C’est un émotif et un des leaders de notre équipe. Il avait de grandes visées pour 2020 alors qu’il était le partant dès le départ.»

«Il n’est pas le seul à avoir les émotions à fleur de peau. Je comprends très bien que les joueurs peuvent être frustrés et déçus.»