Hurricanes c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

Max Domi, futur joueur du Wild?

Publié | Mis à jour

Max Domi pourrait-il, dans un avenir rapproché, poursuivre sa carrière avec le Wild du Minnesota?

Si cette possibilité vous apparaît loufoque, voire même tirée par les cheveux, vous devriez prendre quelques instants pour lire ce qui suit.    

Dans sa plus récente chronique publiée sur le réputé site «The Athletic», Michael Russo, journaliste attitré à la couverture du Wild depuis plusieurs années, avance d’abord que le principal besoin de la formation du Midwest réside présentement en la découverte d’un joueur de centre d’impact. 

Actuellement, rappelle Russo, les deux premiers centres de l’équipe sont Mikko Koivu et Eric Staal. Ces deux joueurs ont connu de brillantes carrières, mais leurs meilleurs jours sont nettement derrière eux et les deux pivots, autant l’un que l’autre, peinent de plus en plus à rivaliser avec l’ennemi sur le plan de la vitesse. 

Mikko Koivu
Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Si l’on poursuit notre analyse hiérarchique du Wild, on retrouve aussi, comme joueurs de centre, Joel Eriksson Ek et Nico Sturm, mais les deux patineurs, malgré toute leur bonne volonté, n’ont pas les aptitudes nécessaires pour s’établir sur un premier trio dans la LNH. 

Pour le reste, il y a bien l’ancien du CH Alex Galchenyuk, mais il est maintenant joueur autonome et on peut parier sur un éventuel départ le concernant. 

Sinon, l’espoir Alexander Khovanov pourrait bien être, à moyen-long terme, celui qui prendra l’attaque du Wild en charge. Mais il passera au moins la prochaine saison dans la KHL. 

Alors, quelles sont donc les options de l’équipe dans cette sempiternelle quête d’un joueur de centre? 

«Personne n’échange ces gars-là»     

Russo, plus loin dans son article, résume une discussion qu’il a eue avec l’actuel DG au Minnesota, Bill Guerin. 

Ce dernier lui aurait dit ceci : «si tu trouves une équipe qui souhaite échanger son joueur de centre #1, laisse-le moi savoir! Crosby, McDavid, Aho, Barkov... Personne n’échange ces gars-là!»

Et Guerin n’a pas tort! Sur les 31 premiers centres du circuit, 22 ont été repêchés et développés par leur équipe actuelle. 

Les chances de voir Guerin obtenir un pivot #1 sur le marché des transactions sont donc, vous en conviendrez, extrêmement faibles. 

Et Domi?   

Il y a toutefois certaines possibilités qui, sans être aussi excitantes que celles mentionnées plus haut par Guerin, pourraient très bien aider le Wild à atteindre un autre niveau sur le plan offensif. 

Parmi celles-ci, Russo avance le nom de Max Domi.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le nom du fils de Tie est lié à la formation du Minnesota. 

L'ancien directeur général de l’équipe, Paul Fenton, avait démontré beaucoup d’intérêt pour le #13 du CH à l’époque où il jouait pour les Coyotes. Comble du hasard, Domi avait finalement été échangé à Montréal contre... Alex Galchenyuk, qui a joué quelques parties avec le Wild la saison dernière. 

En février dernier, de nombreuses rumeurs ont également fait état d’un possible échange envoyant Domi avec le Wild. 

Mais pourquoi Bill Guerin devrait-il considérer Domi? 

D’abord, parce qu’il a prouvé qu’il était en mesure de produire à un rythme de 70 points par saison (il l’a fait en récoltant 72 points l’an dernier avec le CH). Une telle récolte serait, et de loin, bien supérieure à celle qu’offriraient les actuels joueurs de centre du Wild. 

Crédit photo : Photo AFP

Ensuite, s’il a été mentionné plus haut que les vedettes étaient rarement transigées, Domi, lui, n’en est pas une (au risque d'en froisser certains). Et les Canadiens pourraient, voyant la récente éclosion des jeunes Jesperi Kotkaniemi et Nick Suzuki, être tentés de sacrifier un attaquant pour se renforcer à la ligne bleue. 

Dans son papier, Russo dit justement croire que le prix pour obtenir Domi, selon lui, serait assurément Matt Dumba ou Jonas Brodin. 

L’an dernier, Dumba, réputé pour sa grande mobilité, a récolté 24 points en 68 matchs. Il a connu sa meilleure saison en 2017-2018, alors qu’il avait inscrit 50 points en 82 matchs au tableau. 

Brodin, lui, a terminé la dernière campagne avec 28 points en 69 matchs, tout en affichant un différentiel de +15. Il s’agissait de sa meilleure saison sur le plan offensif. 

Compléteriez-vous un échange envoyant Domi au Minnesota en retour de l’un de ces deux défenseurs?