Crédit : Photo Rob Wallator

LHJMQ

LHJMQ : des joueurs soulagés

Publié | Mis à jour

L’annonce du début de saison pour le 1er octobre a été de la musique aux oreilles des joueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) qui attendaient avec impatience d’être fixés.

«Le camp commence dans deux semaines et je ne pense pas avoir été aussi excité pour un camp», a confié l’attaquant des Foreurs de Val-d’Or, Jakob Pelletier, joint au bout du fil lundi.

«C’est une très bonne nouvelle et ça nous met dans un bon état d’esprit. On était dans le néant et personne ne savait ce qui allait arriver. Si on commençait en décembre, ça aurait fait presque un an sans jouer de vrai match. Ça aurait été tough sur le moral.»

À l’aube d’une quatrième année dans l’uniforme des Remparts, Pierrick Dubé était aux anges.

«C’est un vrai soulagement. J’ai parlé pas mal à tous les gars de l’équipe et ils sont tous très contents, a commenté celui est présentement en quarantaine à son domicile après avoir visité sa mère en France dans les dernières semaines. On avait hâte d’avoir une date de retour.»

Aucune différence

Si Pelletier et Dubé ont vécu l’ambiance des grandes foules, le premier à Moncton et le second à Québec, les deux croient que l’absence de spectateurs n’aura aucun impact sur la qualité du spectacle sur les patinoires québécoises.

«Je ne m’attends pas à grand-chose, a répondu en toute honnêteté Pelletier, un espoir des Flames de Calgary. On est juste bien content de recommencer à jouer. Partisans ou non, on a une job à faire.»

«Ce sera un aspect très différent et on va devoir s’ajuster, a reconnu Dubé. En tant que joueur de hockey, on s’ajuste à beaucoup de choses, mais partisans ou non, tant qu’on joue au hockey, on va être content.»

Nouveau départ pour Pelletier

Échangé aux Foreurs au dernier repêchage après trois campagnes avec les Wildcats, dont la plus récente à titre de capitaine, Pelletier est pour sa part impatient de découvrir son nouvel environnement en Abitibi. Le patineur étoile devra toutefois mettre une croix sur un passage dans son ancienne ville et dans sa ville d’origine de Québec en raison du format de calendrier modifié.

Le choix de première ronde en 2019 devrait participer quelque part en novembre au camp des Flames puisque la Ligue nationale de hockey souhaite décoller sa saison 2020-2021 au début décembre.