Crédit : AFP

Canadiens de Montréal

Jesperi Kotkaniemi est méconnaissable

Jesperi Kotkaniemi est méconnaissable

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 15 août
Mis à jour 15 août

Est-ce que quelqu’un peut me dire quelle mouche a piqué Jesperi Kotkaniemi?

On le reconnaît plus. Il est métamorphosé.  

Avant qu’il ne soit retourné dans la Ligue américaine au mois de janvier, le no 15 des Canadiens était frêle. Il perdait trop souvent ses batailles à un contre un, il tombait à répétition et il avait des ennuis à contrôler la rondelle. Il n’avait aucun impact sur le rendement de son équipe.

Vous étiez inquiets. J’étais inquiet. Nous étions inquiets.

Je me demandais si Kotkaniemi n’était pas pour connaître le même sort que d’autres anciens choix de premier tour des Canadiens comme ce fut le cas avec Alex Galchenyuk, Michael McCarron, Nathan Beaulieu, Jarred Tinordi, Louis Leblanc, David Fischer et Kyle Chipchura.

Que s’est-il passé depuis 4 mois? Que s’est-il passé durant le confinement?

Le changement est drastique.

Il frappe l’adversaire comme jamais il ne l’a fait dans la Ligue nationale. D’ailleurs, avant les matchs présentés samedi, Kotkaniemi arrivait au cinquième rang dans la LNH pour le nombre de mises en échec. Il en avait une de moins que Tom Wilson (Washington) qui est considéré comme l’un des joueurs les plus intimidants dans le circuit Bettman.

Meneurs séries 2020: mises en échec  

  1. Sam Bennett (Calgary) : 42  
  2. Nick Foligno (Columbus) : 30  
  3. Andrew Mangiapane (Calgary) : 28  
  4. Tom Wilson (Washington): 27  
  5. Jesperi Kotkaniemi et Ben Chiarot (Montréal) : 26    

Et quand on porte attention à l’endroit où il a marqué ses buts depuis le début des séries, on constate que Kotkaniemi a marqué trois de ses quatre buts alors qu’il était devant le filet du gardien adverse.

Bref, Kotkaniemi joue avec confiance, fougue et conviction. À lui maintenant de garder cet état d’esprit.

Le premier depuis Henri Richard  

En marquant deux buts vendredi après-midi, Kotkaniemi est devenu le deuxième plus jeune joueur (20 ans et 39 jours) dans l’histoire des Canadiens à marquer deux buts dans le même match en séries éliminatoires.

Le légendaire Henri Richard (20 ans et 27 jours) détient le record qui avait été établi contre les Rangers de New York en 1956.

Et ce n’est pas terminé.

Kotkaniemi a maintenant quatre buts. Il se retrouve parmi les plus jeunes joueurs qui ont marqué le plus de buts en séries dans l’histoire du Bleu-Blanc-Rouge.

Canadiens: plus de buts en séries avant l'âge de 21 ans  

  1. Claude Lemieux : 10  
  2. Stéphane Richer: 7  
  3. Shayne Corson: 6  
  4. Henri Richard et Jesperi Kotkaniemi : 4