Crédit : AFP

NBA

Les Bulls congédient leur entraîneur

Publié | Mis à jour

Les Bulls de Chicago ont montré la porte de sortie à leur entraîneur-chef Jim Boylen, vendredi matin. En poste depuis décembre 2018, l’homme de 55 ans a maintenu un dossier de 39-84 et n’a pas été en mesure de mener son équipe en séries éliminatoires.

Avant l’arrêt des activités de la NBA en raison de la pandémie de COVID-19, l’équipe de l’Illinois avait maintenu une bien mauvaise fiche de 22-43, la rendant inadmissible à la reprise des activités cet été.

Lors de la pause forcée, les propriétaires des Bulls ont effectué quelques changements au deuxième étage. Ils ont notamment embauché un vice-président des opérations basketball (Arturas Karnisovas) et un directeur général (Marc Eversley).

«Après avoir pris le temps d’évaluer la situation, j’ai finalement conclu qu’une approche nouvelle et qu’une évolution dans le leadership étaient nécessaires, a déclaré Karnisovas par voie de communiqué. C’était une décision vraiment difficile, mais le temps est venu pour notre organisation d’aller de l’avant (...)

«Jim est une bonne personne qui a vraiment à cœur notre organisation et le basketball. Je veux le remercier pour son professionnalisme et son engagement envers l’équipe.»

Relations difficiles

Quoi qu’en dise Karnisovas, Boylen ne faisait apparemment pas l’unanimité dans le vestiaire des Bulls.

Selon ce qu’avançait le quotidien «Chicago Sun-Times» en mai, de nombreux joueurs auraient discuté avec les nouveaux dirigeants pour se plaindre de Boylen.

Ce dernier a eu maille à partir avec plusieurs de ses athlètes lors de son bref passage avec l’équipe. En décembre 2018, les joueurs avaient déposé une plainte contre lui à leur association, puisqu’il avait tenu un entraînement après que les Bulls eurent joué deux matchs en autant de soirs.

Cette saison, Zach LaVine avait publiquement critiqué Boylen pour l’avoir retiré trop tôt d’une rencontre.

Selon le réseau ESPN, les Bulls auraient déjà plusieurs candidats en tête pour remplacer leur pilote, dont l’entraîneur adjoint des Raptors de Toronto Adrian Griffin.