LHJMQ

La LHJMQ reprendra sans partisans au Québec

Publié | Mis à jour

La Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) a annoncé qu’elle amorcera sa saison 2020-2021 le 1er octobre, mais qu’aucun spectateur ne sera admis dans les arénas du Québec.

C’est ce qu’a indiqué le commissaire Gilles Courteau lors d’une vidéoconférence tenue vendredi après-midi. 

Le grand manitou du circuit de l’est du pays a toutefois précisé que les formations évoluant au Nouveau-Brunswick pourront accueillir des partisans dans leur établissement. Pour les clubs de la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Édouard, une décision sera prise dans les prochaines semaines.

«Pour les 12 équipes du Québec, nous envisageons une saison complète à huis clos, a affirmé le commissaire. Si, en cours de saison, il y a une évolution et que la Santé publique nous permet d’avoir des spectateurs, nous considérerons cela comme un boni. Mais pour le moment, la décision d’aujourd’hui [vendredi] a été prise sur une recommandation que j’ai faite, soit le huis clos.»

Dans les derniers mois au Québec, plusieurs propriétaires d’équipes avaient pourtant souligné qu’il était impossible financièrement de tenir une saison sans les revenus aux guichets.

Du bout des lèvres et avec l’insistance des représentants des médias, Courteau a laissé entendre que les gouvernements provinciaux allaient aider financièrement sa ligue. Il s’est toutefois fait avare concernant les détails de cette aide.

«Nos discussions avec les quatre provinces sont très positives à différents égards. Cela a permis à nos membres de prendre une décision.»

«Nous travaillons toujours avec les provinces pour finaliser différents aspects, dont l’élément financier.»

Plusieurs changements 

Avec la situation exceptionnelle créée par la pandémie de COVID-19, la LHJMQ a été contrainte de faire plusieurs modifications.

Pour la prochaine campagne, il y aura trois sections de six équipes à la place de deux associations. Chaque formation disputera 60 rencontres et ce sera uniquement des parties intradivision.

Des camps d’entraînement comprenant des matchs préparatoires s’amorceront le 30 août et les clubs seront limités à 34 patineurs pendant ceux-ci.

Des mesures strictes concernant le comportement des joueurs pour la prévention des éclosions de coronavirus seront également mises en place.

Chaque équipe disputera 60 parties et il y aura trois sections au lieu de deux associations.

«Tout le monde connaît les règles et le protocole de retour au jeu. J’ai eu plusieurs échos des propriétaires et des directeurs généraux sur la gestion des joueurs, et ça va se faire de façon extrêmement serrée», a affirmé M. Courteau, sans s’étendre davantage sur le sujet.

En ce qui concerne le format des séries éliminatoires, la LHJMQ n’a toujours pas pris de décision. Elle fera une annonce en ce sens en décembre prochain.

Du temps 

En choisissant d’amorcer sa campagne le 1er octobre, le circuit Courteau a décidé d’aller à contre-courant des deux autres ligues juniors canadiennes. Celles-ci ont plutôt choisi d’amorcer leurs activités le 1er décembre.

«C’était important pour nous d’avoir du temps», a justifié le commissaire de la LHJMQ.

«Nous allons avoir du temps pour reprendre les matchs reportés par la mauvaise température par exemple. Aussi, nous ne connaissons pas l’évolution de la pandémie», a-t-il ajouté.

Concrètement, cela signifie que les équipes de la LHJMQ concluront leur saison régulière et les séries éliminatoires plusieurs semaines avant leurs rivaux des circuits de l’Ontario de l’Ouest du pays.

La formation championne de la LHJMQ participera tout de même au tournoi de la Coupe Memorial, mais aura plus de temps de repos avant de prendre part à la compétition.