Flyers c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Patrick Lalime

Les meilleurs attaquants du CH sont invisibles

Les meilleurs attaquants du CH sont invisibles

Patrick Lalime

Publié 13 août 2020
Mis à jour 13 août 2020

J’avais hâte de voir comment les Canadiens allaient se débrouiller contre la grosse machine des Flyers. 

On connait le style de jeu de Philadelphie : de gros joueurs de centre efficaces et une équipe qui excelle en échec-avant. 

Malgré la défaite d’hier, je suis d’avis que le Tricolore s’est franchement bien débrouillé lors de ce premier match. Les hommes de Claude Julien sont même parvenus à prendre le contrôle de la partie en deuxième période. C’est très encourageant. 

Ce qui a permis au CH de connaître une bonne période médiane, c’est sa capacité à utiliser sa vitesse et à bien exécuter ses jeux. Je crois que cette période a su semer un doute dans la tête des joueurs des Flyers. Ils ont compris à quel point Montréal pouvait jouer rapidement. 

L’enjeu, pour les hommes de Claude Julien, sera maintenant de jouer de cette façon pendant 60 minutes lors du match no 2. On a vu que les Flyers peuvent en arracher lorsqu’ils sont confrontés à un adversaire qui joue rapidement. 

Je crois fermement que la confiance règne dans le vestiaire des Canadiens actuellement. La façon dont s’est déroulé le premier match ne peut que motiver les joueurs du CH pour le reste de cette série. Le match d’hier aurait très bien pu appartenir aux Canadiens. 

Deux gardiens, deux performances grandioses  

J’ai été très impressionné par Carter Hart. Il a démontré beaucoup de calme et il était rarement pris hors position. Il a aussi prouvé la qualité de son explosion, alors que ses déplacements ont privé le CH de plusieurs buts. 

Carter Hart a été un gros facteur dans la partie d’hier. Il a carrément été le meilleur joueur des deux équipes sur la patinoire. Je m’attends à le voir exceller de cette façon tout au long de la série.  

À l’autre bout, Carey Price n’a rien à envier à son rival. Il s’est lui aussi montré très solide pendant 60 minutes. Il n’a rien à se reprocher sur les deux buts des Flyers. 

Price n’avait pas le choix  

J’ai adoré voir Carey Price se défendre lorsqu’il a été frappé par Derek Grant. En fait, il n’avait pas le choix de répondre de cette façon. Il devait passer un message aux Flyers. 

À la base, les joueurs de Philadelphie devaient être très heureux de voir Price se faire bousculer de la sorte. Après tout, c’est quand même Xavier Ouellet qui a poussé Grant sur le gardien du CH. 

Mais Price devait réagir. Les arbitres, lorsqu’il y a un contact sur un gardien, sont plus tolérants envers celui-ci s’il souhaite répliquer. 

Et si Carey s’était laissé faire, les Flyers auraient peut-être été plus enclins à le déranger par la suite. Mais le #31 a lancé un message à ses rivaux en réagissant de cette manière.

Une telle attitude de la part de Price ne peut être que rassurante. 

Le secret pour déranger Carter Hart  

Lors du deuxième match, les Canadiens devront tenter de déranger Carter Hart s’ils souhaitent avoir une chance de l’emporter. C’est drôle à dire, mais Montréal devra sensiblement utiliser la même recette que Philadelphie a emprunté pour déranger Carey Price. 

Il faudra profiter des retours de lancers offerts par Hart et foncer au filet. Hart a peut-être été sublime lors du match initial, mais il a donné quelques retours juteux. 

On devra aussi placer plusieurs joueurs devant lui pour le gêner. Croyez-moi, s’il y a quelque chose de dérangeant pour un gardien, c’est bien d’avoir deux ou trois joueurs devant toi. 

Le CH devra donc mettre du trafic devant Hart s’il souhaite marquer des buts. C’est indéniable. 

Tatar doit se réveiller  

Je suis vraiment déçu de ce que je vois de la part de Tomas Tatar. 

Quand je pense au #90 du CH, je me souviens de ce qu’il avait démontré à la Coupe du Monde de 2016 avec Équipe Europe. Sans blague, il était pratiquement le meilleur joueur sur la patinoire. Il contrôlait le jeu et aimait avoir la rondelle. 

Mais Tatar, jusqu’ici, ne démontre absolument rien de ce qui a fait son succès dans le passé. Je n’ai pas l’impression qu’il souhaite se retrouver en possession de la rondelle. 

Habituellement, Tatar est en mesure de faire la différence dans les espaces restreints. Il peut déjouer un joueur à un contre un ou s’emparer d’un retour de lancer pour marquer. On ne voit toutefois rien de cela jusqu’ici. 

Il reste à l’extérieur des zones payantes. Il faudrait rappeler au Slovaque qu’il n’y a pas de recette miracle pour inscrire des buts. Regardez les buts de Kotkaniemi jusqu’ici! Pour marquer des buts dans la LNH, il faut savoir se salir le nez. 

Dans le cas de Tatar, actuellement, c’est une question de constance et d’engagement 

Plusieurs attaquants importants sont au neutre  

Je viens de vous parler de Tatar, mais sachez qu’il est loin d’être le seul à blâmer. À vrai dire, la majorité des attaquants d’impact du CH sont au neutre jusqu’ici. Et c’est plutôt alarmant, surtout contre une équipe comme Philadelphie. 

Max Domi, Jonathan Drouin, Brendan Gallagher, Joel Armia et Tomas Tatar sont beaucoup trop discrets jusqu’ici. Les choses doivent changer. 

Sans leur manquer de respect, ce n’est vraiment pas normal que Phillip Danault, Artturi Lehkonen et Paul Byron soient les meilleurs attaquants du club. 

Les joueurs offensifs ont un travail à faire et doivent contribuer à leur façon. C’est primordial. Il faut que les joueurs nommés plus haut commencent à faire leur travail.

La clé de la victoire  

Si les Canadiens veulent niveler les chances lors du match numéro deux, ils devront connaître un excellent début de match. 

Il faudra aussi que les défenseurs n’hésitent pas à appuyer l’attaque. Les Flyers ne laissent pas beaucoup d’espace aux attaquants du CH, alors il sera très important que les arrières leur offrent un support de qualité en zone adverse. 

Contre les Penguins, l’apport des défenseurs s’est avéré primordial. Ce sera selon moi le même enjeu contre Philadelphie. 

Bon match numéro deux à tous et au plaisir de vous retrouver sur les ondes de TVA Sports!