Crédit : AFP

F1

Lance Stroll veut poursuivre sur sa lancée

Publié | Mis à jour

Connaissant son meilleur début de saison en carrière, le Québécois Lance Stroll tentera de décrocher des points dans une cinquième course de suite à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 d’Espagne, même s’il estime que la connaissance accrue du circuit Barcelone-Catalogne pour tous les pilotes impliqués devrait resserrer les écarts.

Pour l’athlète de 21 ans, son actuelle séquence de quatre épreuves dans le top 10 est déjà une marque personnelle, mais il ne souhaite pas la voir se terminer. Pour la prolonger, il croit qu’il devra trouver quelques centièmes de seconde supplémentaires sur un tracé qui n’a plus aucun secret.

Cette piste espagnole est en effet utilisée depuis plusieurs années à l’occasion des essais hivernaux. Ainsi, les pilotes ne comptent plus les milliers de kilomètres parcourus là-bas.

«C'est sûrement un circuit familier et cela signifie que tout le monde sera très proche en termes de temps au tour, a dit Stroll dans un communiqué publié mercredi. Il s'agit donc d'extraire le dernier dixième de vous-même et de la voiture pour obtenir un bon résultat.»

Historiquement toutefois, Stroll n’a jamais connu beaucoup de succès en Espagne. Lors de ses deux saisons avec Williams, il avait terminé 16e et 14e. L’année dernière avec Racing Point, il a abandonné à la suite d’un accident avec Lando Norris après s’être qualifié 17e.

Sergio ou Nico?

De l’autre côté du garage, l’écurie Racing Point prépare sa deuxième voiture sans savoir qui la pilotera à compter de vendredi.

Le titulaire mexicain Sergio Perez est en effet à l’écart en raison de la COVID-19 et devra attendre l’accord des autorités pour reprendre son volant. Il est actuellement en confinement. En son absence, Nico Hulkenberg a pris la relève au cours des deux dernières courses.

L’Allemand a d’ailleurs impressionné au Grand Prix du 70e anniversaire la semaine dernière. Il s’était qualifié troisième et roulait cinquième, devant Stroll, avant de devoir effectuer un dernier arrêt tardif en raison d’un problème de vibrations. Il a finalement terminé septième.

«Premièrement, je suis très chanceux de n'avoir eu que des symptômes bénins, donc j'ai pu continuer à m'entraîner et m'assurer que je suis prêt à reprendre le volant de la voiture, a commenté Perez. Je suis très heureux d’avoir ma tablette pour me divertir aussi.»

«La course me manque vraiment et c’était difficile à regarder de l’extérieur. J'ai hâte de retourner sur la piste, avec un peu de chance ce week-end.»