Crédit : AFP

Impact de Montréal

Impact : s’entraîner sans but précis

Publié | Mis à jour

Ce n’est pas facile de s’entraîner sans objectif précis en tête, et les joueurs de l’Impact de Montréal le ressentent bien, leur retour au jeu étant prévu pour septembre seulement. L’instructeur-chef Thierry Henry tenait un deuxième entraînement depuis le retour de ses troupes de la «ville-bulle» d’Orlando, mercredi.

«Pour moi, je veux continuer à m’entraîner fort, a indiqué après la séance l’attaquant Maximiliano Urruti. Je ne sais pas si nous jouerons la semaine prochaine ou dans deux semaines. Le plus important est de s’entraîner en groupe.»

C’est malheureusement un peu plus compliqué que cela pour le onze montréalais, qui n’a pas de date précise à afficher sur son calendrier. La Major League Soccer a confirmé que c’est le mois prochain que l’Impact reverra l’action, fort probablement en affrontant les deux autres équipes canadiennes, le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver.

Il risque d’en être ainsi d’ici l’avènement d’une solution alternative. Pour l’heure, Urruti est bien content d’avoir retrouvé le terrain, même si ça demande encore une fois un peu d’adaptation.

«C’est assez difficile parce que nous sommes restés à la maison pendant 15 jours sans rien. C’est dur, mais nous sommes à 100 % pour le club», a mentionné l’Argentin.

L’effet Thierry Henry?

L’un des meilleurs attaquants de la riche histoire du ballon rond, Henry n’a pas ménagé ses hommes même si les matchs officiels semblent lointains. Le Français a fait appel à son passé en soumettant les joueurs à un entraînement conçu pour les avants, mercredi.

«Beaucoup de ballon avec beaucoup de courses. Il "mixe" un peu les deux et c’est dur physiquement», a indiqué Mathieu Choinière.

La chaleur a fait jaser à Orlando, puisque plusieurs joueurs s’en sont plaints. Ce n’est pas parce que l’équipe est revenue au Québec que ça changera.

«C’est un peu dur, surtout qu’il fait chaud, a rappelé le milieu de terrain québécois. Je pense que tout le monde est bien et qu’on est prêts à recommencer.»

Urruti, lui, a profité de son mardi soir de congé pour écouter la finale du tournoi «La MLS est de retour», et a assisté au couronnement des Timbers de Portland, qui ont défait l’Orlando City SC.

«J’ai regardé le match parce que j’ai des amis dans les deux équipes, a-t-il dit. Il y a [Diego] Valeri, il est mon meilleur ami. Il a joué vraiment très bien, peut-être le joueur du match. Je suis content pour lui. Le match était très bon. Félicitations aux Timbers de Portland.»