SPO-ENTRAINEMENT-IMPACT

Crédit : COURTOISIE IMPACT DE MONTRÉAL

Impact de Montréal

L’Impact de retour à l’entraînement

Publié | Mis à jour

Après une quarantaine de 14 jours au retour du tournoi «La MLS est de retour», les joueurs de l’Impact de Montréal ont pu reprendre l’entraînement au Centre Nutrilait, lundi.

Éliminés par l’Orlando City SC en huitième de finale de la compétition le 25 juillet dernier, les joueurs du Bleu-Blanc-Noir ont dû s’isoler à leur retour en sol canadien, comme le stipulent les recommandations actuelles de la santé publique du pays.

C’est donc après plus de deux semaines loin des terrains que les joueurs ont pu reprendre leur routine d’entraînement.

«Ça fait beaucoup de bien évidemment, après un mois passé presque à Orlando loin de nos familles et une quarantaine de 14 jours en revenant, de retrouver la routine de l’entraînement, l’air frais et le gazon», a dit le milieu de terrain Samuel Piette dans une vidéo transmise aux médias par l’Impact.

«C’est bien. Je suis heureux que cette quarantaine soit terminée. On peut revenir à ce qu’on aime, ce qu’on doit faire. Les gars ont l’air en forme, donc c’est bien d’être de retour sur le terrain», a ajouté le défenseur Jukka Raitala.

Suite pour le moins nébuleuse

Pourtant, même s’ils ont repris l’entraînement, les joueurs ne connaissent que très peu de détails sur le déroulement du reste de cette saison largement touchée par la pandémie de COVID-19.

Pendant que les clubs américains reprendront l’action dès mercredi, les strictes directives du gouvernement canadien obligeront les trois équipes canadiennes – l’Impact, le Toronto FC et les Whitecaps de Vancouver – à jouer l’une contre l’autre jusqu’à ce qu’une solution soit trouvée.

La Major League Soccer (MLS) a d’ailleurs indiqué que les rencontres en sol canadien reprendront seulement au mois de septembre.

«C’est particulier. Le tournoi à Orlando l’était aussi, a admis Piette. Ce n’est pas entre nos mains, alors on s’adapte. On est évidemment content de pouvoir jouer des matchs et d’offrir un spectacle à nos partisans. Nous n’avons pas le choix.»

«C’est simple: nous nous concentrons sur l’entraînement présentement pour être prêts à jouer quand nous devrons le faire. Nous nous concentrons sur ce que nous pouvons contrôler», a quant à lui avancé Raitala.