Crédit : Douglas DeFelice-USA TODAY Sports

MLS

Faire passer l’Orlando City SC à un autre niveau

Publié | Mis à jour

Après plusieurs jours à célébrer leur présence en finale du tournoi «La MLS est de retour» et l’importance de l’événement tenu dans leur propre cour, les joueurs et entraîneurs de l’Orlando City SC sont maintenant concentrés sur les Timbers de Portland, un club qui leur ressemble beaucoup.

La rencontre sera présentée, mardi, à TVA Sports 2, dès 20h30.

Les deux équipes ont en effet offert un jeu défensif efficace et constant depuis le début du tournoi, les Lions n’ayant jamais concédé plus d’un but dans une rencontre. Les Timbers, de leur côté, auraient pu se targuer de ce même fait d’armes, n’eut été d’un verdict nul de 2 à 2 contre le Los Angeles FC en phase de groupe.

Cependant, l’entraîneur-chef Oscar Pareja, qui dirige l’équipe floridienne pour une première saison, a fait ses devoirs. Même s’il respecte ses prochains adversaires, il croit savoir quelle sera la clé.

«Les joueurs [des Timbers] ont de l’expérience, a-t-il analysé lors d’une vidéoconférence, lundi. Certains joueurs jouent ensemble depuis quelques années. Leur entraîneur [Giovanni Savarese] est bien connu aussi. Nous comprenons leur modèle et nous comprenons leur façon de faire les choses. Maintenant, le plus important est d’être meilleurs.»

Pareja est d’ailleurs très satisfait de l’attention qu’obtiennent ses défenseurs depuis le début du tournoi. Il espère que sa brigade poursuivra sur cette lancée pour donner une véritable chance de l’emporter à l’équipe.

«Parfois, les défenseurs ne reçoivent pas le crédit après les victoires. Normalement, on se concentre sur les jeux spectaculaires. Mais les défenseurs ont fait un excellent travail. Ils ont été constants. Ils savent qu’on peut parfois commettre des erreurs, mais nous les corrigeons toujours.»

«Si l’équipe continue à se défendre de cette façon, je pense que nous avons de meilleures chances de l’emporter.»

Ainsi, le pilote ne prévoit pas faire de grands changements à sa formation ou à sa tactique pour le duel ultime.

«C’est important pour nous d’approcher le match de la même façon [que les autres]. Il ne faut pas ajouter plus d’émotions autour de l’équipe en raison de l’importance du match. Les gars doivent faire ce qu’ils ont fait lors des six dernières parties.»

Se faire remarquer

Pareja est un habitué des matchs importants. Il avait notamment guidé le FC Dallas en demi-finale de la Ligue des champions de la CONCACAF en 2017, et avec une victoire mardi, il sera le premier instructeur à qualifier Orlando pour cette même Ligue des champions.

«Ce serait bien! Représenter un club sur la scène internationale est très important et très significatif pour l’équipe. Nous sommes très excités d’avoir cette opportunité [...] d’avoir un billet pour une si grande compétition.»

Selon lui, le parcours de son équipe jusqu’en finale dans un tournoi organisé à Orlando et cette possibilité de jouer dans la Ligue des champions permet d’augmenter la crédibilité d’une formation qui n’est âgée que de 10 ans et qui ne s’est jamais qualifiée pour les éliminatoires en cinq ans dans la MLS.

«Ça mettrait Orlando dans une situation plus remarquable. Gagner est le plus important, je le sais. Mais la façon dont ils y parviendront, c’est ce qui va rester. Nous allons nous battre pour ça.»