AUTO-F1-PRIX-HUN-QUALIFYING

Crédit : AFP

F1

Renault remporte sa bataille contre Racing Point

Publié | Mis à jour

Après plusieurs semaines de collectes d’information, d’entrevues et d’analyse, la Fédération internationale de l’Automobile (FIA) a finalement retenu la plainte de Renault, qui contestait la légalité des écopes de frein de Racing Point.

Conséquemment, l’écurie a perdu 7,5 points par voiture au classement des pilotes, ce qui lui a fait perdre un rang, la plaçant donc au sixième échelon chez les constructeurs. Racing Point devra également débourser 200 000 euros par voiture concernée, ce qui fait une amende de plus de 631 000 $. 

De leur côté, les pilotes Lance Stroll et Sergio Perez n’ont pas été pénalisés.

Dès la tenue des essais hivernaux, en février, la nouvelle monoplace de Racing Point, soit le RP20, avait soulevé la suspicion de certaines écuries en raison de sa similarité très évidente avec la voiture conçue par Mercedes en 2019, qui a permis à l’équipe de remporter les deux titres de champion au terme de la campagne.

Affirmant s’être fortement inspirée de la Mercedes tout en respectant le règlement technique, Racing Point a rapidement permis Stroll et Perez de se battre à l’avant du peloton, au grand dam de leurs adversaires.

Renault est finalement passé à l’action après le tout premier Grand Prix de la saison, en Autriche, remettant en doute la légalité des écopes de frein de la RP20, trop semblables à celles de Mercedes en 2019. La marque française a ainsi demandé à la FIA d’enquêter au terme de chaque course jusqu’ici cette saison.