Crédit : AFP

NBA

L’entraîneur des Clippers répond à Donald Trump

Agence QMI

Publié | Mis à jour

L’entraîneur-chef des Clippers de Los Angeles Doc Rivers se soucie peu des critiques du président Donald Trump à l’égard des joueurs qui manifestent leur appui au mouvement Black Lives Matter en mettant un genou au sol pendant l’hymne national.

Trump a critiqué les joueurs qui font ainsi depuis la reprise des activités dans la NBA. Le président américain estime que ce type de démonstration est disgracieuse. Il a également indiqué qu’il fermait son téléviseur lorsqu’il était témoin de telles scènes.

• À lire aussi: «Adam Silver a été visionnaire»

• À lire aussi: Note parfaite pour la NBA

Pour Rivers, cela n’a rien de dramatique.

«On a perdu un gars, a-t-il simplement lancé au Los Angeles Times. Qu’est-ce que ça fait? Vraiment, je m’en fous. Nous savons que la justice est de notre côté, n’est-ce pas?»

Lorsqu’il a rencontré la presse, Rivers a lancé un message très clair en portant une casquette sur laquelle était écrit : «VOTEZ».

«Que le président veuille nous empêcher de faire ce qui est écrit sur ma casquette, c’est ce qui est disgracieux.»

Depuis la reprise des activités de la NBA à Orlando, la plupart des joueurs et des entraîneurs posent le genou au sol pendant l’hymne national pour dénoncer le racisme systémique, l’injuste raciale et la brutalité policière.