LNH

Dumba restera à genou pour l’hymne national

Publié | Mis à jour

Matt Dumba regrette de s’être levé lors de l’hymne national canadien après avoir posé un genou sur la glace pour celui des États-Unis, indiquant qu’il n’allait pas répéter cette erreur pour les prochains matchs.

Dumba, qui évolue avec le Wild du Minnesota, s’est joint à la cérémonie d’avant-match de la partie opposant les Oilers aux Blackhawks de Chicago, samedi à Edmonton. Il était entouré de Malcolm Subban (Blackhawks) et de Darnell Nurse (Oilers) lorsqu’il s’est agenouillé pendant le «Star Spangled Banner». 

Il s’est toutefois relevé pour l’interprétation de l’«Ô Canada», et avec le recul, il ne sait pas pourquoi il l’a fait, faisant allusion à la situation des Premières Nations au nord de la frontière.

«Pour être honnête, j’ai un peu gelé, a-t-il dit en conférence de presse, dimanche. Je me suis agenouillé pour ceux qui ont vécu des injustices et l’oppression, particulièrement dans mon État du Minnesota. Mon plus gros regret est de ne pas l’avoir fait [pendant l'hymne canadien].»

«Ce que les gens des Premières Nations ont subi ici pour des centaines d’années... Je suis déçu, parce comme je l'ai dit, je sais pourquoi je me suis agenouillé, mais sur le coup, ça s’est passé ainsi.»

Conséquemment, il prolongera son geste de manifestation en appui au mouvement de solidarité mondial en cours pour le reste des séries éliminatoires.

«Je vais lever le poing pour les deux hymnes. Je vais être constant pendant tout le tournoi. Si je ne suis pas sur la formation de départ, je le ferai au banc. Vous ne me verrez pas toujours, mais je le ferai pour le reste du tournoi.»