HKN-HKO-SPO-TAMPA-BAY-LIGHTNING-V-ARIZONA-COYOTES

Crédit : AFP

LNH

Un grand moment pour les Coyotes

Publié | Mis à jour

Les Coyotes de l’Arizona disputeront leur premier match éliminatoire depuis 2012 dimanche après-midi, à Edmonton, lorsqu’ils entameront leur série qualificative face aux Predators de Nashville.

Les deux formations se sont affrontées deux fois cette saison et chacune a obtenu une victoire. Ayant conclu au sixième rang de l’Association de l’Ouest, les Predators sont les favoris pour remporter cette série aux meilleurs de cinq matchs. Toutefois, le contexte particulier entourant ce tournoi éliminatoire pourrait jouer en la faveur des Coyotes, qui se sont classés 11es cette saison dans leur association.  

«De dire que nous sommes l’équipe défavorisée... Je ne sais pas s’il y a vraiment une équipe qui le soit cette saison, a lancé l’attaquant Taylor Hall, dont les propos ont été rapportés sur le site officiel des Coyotes. Je crois que c’est grand ouvert. L’équipe qui saura le mieux saisir l’opportunité terminera au sommet.»

Brad Richardson faisait partie des Kings de Los Angeles lorsqu’ils ont gagné la coupe Stanley, contre toute attente, en 2012. La formation californienne était alors loin de faire partie des favorites. Selon Richardson, les Coyotes pourraient très bien se retrouver dans une situation similaire cette année.

«Je vois beaucoup de similarités entre les deux équipes (les Coyotes et les Kings de 2012) avec de bons gardiens et une défensive très efficace, a dit l’attaquant ontarien.

Selon lui, la clé pour les Coyotes sera à la ligne bleue. Cette saison, ils ont été la troisième formation dans la LNH avec le moins de buts alloués (2,61 en moyenne par match).

«Nous sommes à notre meilleur quand nous jouons une défensive très serrée. Je crois que ce doit être notre modus operandi pour vraiment se donner une chance.»

La présence du gardien Darcy Kuemper, qui a raté deux mois cette saison en raison d’une blessure au bas du corps, sera évidemment un atout pour les Coyotes.

Un duo du tonnerre 

Du côté adverse, le tandem de gardiens finlandais formé par Juuse Saaros et Pekka Rinne pourrait permettre aux Predators de se rendre en loin dans le tournoi éliminatoire.

«Nous avons la chance d’avoir deux gardiens formidables dans l’organisation, a dit le défenseur des Predators Ryan Ellis. Le succès qu’a connu Rinne parle pour lui-même et Saaros a été incroyable ces deux dernières années. Il s’est vraiment établi.»

Le défenseur Roman Josi ainsi que les attaquants Filip Forsberg, Matt Duchene, Ryan Johansen et Viktor Arvidsson pourraient également jouer des rôles déterminants dans cette série.