Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

«Nous aurons besoin qu’il soit à son meilleur»

Publié | Mis à jour

Pour une dernière fois avant le premier duel de la série contre les Penguins, l’entraîneur-chef des Canadiens Claude Julien s’est adressé aux membres des médias, samedi midi. 

Le pilote du CH est apparu calme et décontracté, tout en affichant une bonne dose d’optimisme.  

«Nous avons eu un bon entraînement hier. Nous sommes maintenant en mode préparation mentale. Nos devoirs ont tous été faits.»

Pour Julien, occuper la chaise de négligé n’est pas un problème. 

«Il y a des équipes négligées à chaque année. Mais il y a aussi des surprises de taille à chaque année! On sait que les Penguins ont beaucoup d’expérience, mais on est confiants.»

Pourquoi pas Evans?  

L’entraîneur a aussi été questionné sur l’absence de Jake Evans dans l’alignement, et sur le fait, par la bande, que Max Domi et Jesperi Kotkaniemi occupent les deux derniers postes disponibles au centre. 

«Pour remporter des matchs, tu dois marquer des buts. Nous avons choisi de balancer notre alignement de façon à limiter les occasions de marquer adverses tout en étant dangereux offensivement.

«Kotkaniemi est bien entouré avec Paul Byron et Artturi Lehkonen. Nous avons une équipe jeune et il fallait faire des choix.»

Fleury dans les gradins 

Parlant de choix, Julien a confirmé que le jeune défenseur Cale Fleury serait le défenseur qui ne jouerait pas samedi. 

Ainsi, les paires défensives seront les suivantes : 

Chiarot - Weber

Kulak - Petry

Ouellet – Mete

De grandes responsabilités pour Suzuki 

Comme on le sait, le jeune Nick Suzuki, à qui on a confié le poste de deuxième centre, aura une colossale mission à relever. Il sera plus souvent qu’à son tour opposé à Sidney Crosby ou Evgeni Malkin, surtout lors des deux premiers matchs où le CH ne bénéficiera pas du dernier changement. 

Claude Julien, en point de presse, a démontré une belle confiance envers son jeune poulain. 

«Nick peut faire le travail. C’est un très bon joueur doté d’une impressionnante intelligence du jeu. Nous lui faisons confiance et il doit prouver que nous faisons bien de le faire.» 

Quel Drouin verront nous?  

Évidemment, si le Tricolore veut l’emporter, il aura besoin d’un Jonathan Drouin au sommet de son art.

Questionné sur son appréciation du travail du Québécois depuis la reprise, le pilote du CH y est allé de cette réponse. 

«Drouin a l’air excité d’être ici. Nous aurons vraiment besoin qu’il soit à son meilleur.»

Matt Murray devant le filet  

Par ailleurs, Mike Sullivan a confirmé, lors de son passage devant les journalistes, que c'est Matt Murray qui défendrait la cage des Penguins lors du match numéro un. 

«On croit qu'on a deux bons gardiens qui nous donneront une chance de gagner (...) Matt a certainement démontré qu'il est capable d'être à son meilleur en séries».