MLS

Orlando City abat un géant

Publié | Mis à jour

Même si l’Orlando City SC avait clairement des allures de David contre le Goliath qu’était le Los Angeles FC, le club de la Floride a chèrement vendu sa peau et a fini par l’emporter 5 à 4 aux tirs au but à la suite d’une égalité de 1 à 1 au terme des 90 minutes de jeu.

LAFC filait vers une victoire très serrée quand Joao Moutinho a profité d’un coup de pied de coin pour inscrire seulement son second but en carrière et contre son ancienne équipe en plus pour envoyer les deux formations à la séance de tirs au but.

La rencontre était présentée sur TVASports 2.

Orlando a pris l’avantage quand Jordan Harvey, du LAFC, a frappé la barre transversale lors du second tir des Californiens. Orlando a été parfait en marquant sur chacune de ses cinq tentatives, incluant Nani qui s’est bien repris sur le dernier tir des siens pour assurer la victoire.

Orlando fera face au gagnant du duel entre le Minnesota et San Jose qui sera disputé samedi soir.

La victoire a peut-être été coûteuse pour les Lions puisque le jeune attaquant Chris Mueller s’est blessé à l’épaule gauche en première demie. Il est resté sur le terrain, mais a quitté le match en seconde demie et avait le bras en bandoulière.

Moment charnière

Un moment charnière du match est survenu trois minutes avant l’heure de jeu quand Diego Palacios a fauché Ruan dans la surface de Los Angeles, ce qui a donné un tir de pénalité à Orlando.

Nani a toutefois raté son tir et Kenneth Vermeer a bloqué facilement en plongeant sur sa droite. Voilà pourquoi on mentionnait qu’il s’était repris lors de la séance de tirs au but.

Ce ratage a fait tourner le vent en faveur du LAFC et à l’heure de jeu, une contre-attaque s’est terminée sur le quatrième but du tournoi de Bradley-Wright Phillips.

Pas mal pour l’Anglais qui s’est retrouvé dans le siège de Carlos Vela quand celui-ci a décidé de faire l’impasse sur le tournoi.

Par ailleurs, le Minnesota United FC fait un excellent tournoi jusqu’à maintenant et n’a pas encore perdu cette saison et pourtant, les preneurs aux livres favorisent les Earthquakes de San Jose dans leur quart de finale qui sera disputé samedi soir.

À l’aise comme négligés

Les Loons s’accommodent très bien du rôle de négligé et l’entraîneur-chef, Adrian Heath, s’est même amusé de la situation.

«Probablement que si on se base sur la forme actuelle, ils sont les favoris, a-t-il mentionné lors d’une visioconférence. Les preneurs aux livres ne se trompent pas souvent, n’est-ce pas?»

«Contre San Jose, le premier but sera très important en raison de la façon dont ils jouent. Une fois qu’ils commencent à accumuler du momentum, ils sont très difficiles à arrêter, ils vous mettent sous une pression extrême et si vous tirez de l’arrière par un but, vous commencez à prendre des décisions que vous ne prendriez pas normalement.»

Martinez fini pour la saison

L’Atlanta United FC a placé le nom de l’attaquant Josef Martinez sur la liste des blessés jusqu’à la fin de la saison, vendredi. Atlanta a ainsi obtenu un peu de marge de manœuvre sur le plan financier, ce qui a permis de mettre sous contrat Erick «Cubo» Torres.

Martinez, qui n’a que 27 ans, a connu la séquence de trois saisons la plus productive de l’histoire de la MLS en marquant 77 buts en 83 matchs. Il a établi un nouveau record avec 31 buts en une saison en 2018, mais sa marque a été battue par Carlos Vela, qui en a inscrit 34 l’an passé.

Martinez s’est déchiré un ligament croisé antérieur dès le premier match de la saison.

Atlanta embauche Torres

Puisque Josef Martinez ne rejouera pas cette année, l’Atlanta United FC a fait l’acquisition de l’attaquant Erick «Cubo» Torres, qui n’avait plus de contrat après avoir passé les deux dernières saisons dans la Liga MX.

Âgé de 27 ans, Torres a passé plusieurs saisons dans la MLS, jouant pour Chivas USA et le Dynamo de Houston. Il a inscrit 36 buts en 93 matchs au cours de ses cinq saisons disputées dans le circuit Garber.

L’embauche de Torres par Atlanta tombait un peu sous le sens puisque Torres a été coéquipier de Carlos Bocanegra avec Chivas et celui-ci est désormais le directeur technique d’Atlanta.

Atlanta n’avait pas le choix de remplacer Martinez puisque l’attaque est anémique sans lui.

Vermes prend tout le blâme

L’entraîneur du Sporting de Kansas City, Peter Vermes, a pris tout le blâme pour la défaite de son équipe qui s’est inclinée 3 à 1 contre l’Union de Philadelphie en quart de finale, jeudi soir.

«L’équipe n’était pas prête et c’est ma faute. Tout ce que je peux dire, c’est que c’est arrivé très rarement, depuis que je suis à la barre de cette équipe, qu’elle s’est présentée sur le terrain en n’étant pas prête.»

«C’est comme si les gars ne voulaient pas gagner, particulièrement dans un match à élimination directe, et pourtant, nous avons joué un grand nombre de matchs de coupe des États-Unis. La façon dont nous avons joué en première demie était gênante.»

Des rumeurs pour Aaronson

Le jeune Brenden Aaronson de l’Union de Philadelphie commence à faire tourner des têtes et c’est tout ce que ça prend pour que les rumeurs d’un possible transfert en Europe commencent à circuler.

Le jeune joueur de 19 ans, formé par l’Académie de l’Union, connaît un bon tournoi et a justement servi une passe magnifique sur le second but de Pedro Santos, jeudi soir.

De nombreux clubs européens s’intéresseraient à lui, dont Hoffenheim, SC Freiburg, Eintracht Frankfurt et Borussia Monchengladbach, tous de la Bundesliga allemande. Il est également question du club écossais Celtic et d’un club belge qui n’a pas été identifié.

Orlando 1- LAFC 1 | Sur un coup de pied de coin, Joao Moutinho fait renaître l'espoir en toute fin de match pour Orlando.

Moutinho! Moutinho! Moutinho! -

Orlando 0 - LAFC 1 | Bradley Wright-Phillips capitalise à l'heure de jeu sur un bel effort de Diego Rossi quelques minutes après qu'Orlando eu raté un tir de pénalité... 

Bradley Wright-Phillips fait mal à Orlando City -