Crédit : AFP

F1

Lance Stroll est le plus rapide à Silverstone

Publié | Mis à jour

Le Québécois Lance Stroll a réalisé le meilleur temps de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix de Formule 1 de Grande-Bretagne, vendredi à Silverstone.

Stroll avait été le troisième pilote le plus rapide lors de la première séance du jour. Il n’avait alors accusé un retard que de 108 dixièmes de seconde sur Lewis Hamilton (Mercedes), chaussé des mêmes gommes médiums. 

Le pilote de l’écurie Thaïlandais Alexander Albon (Red Bull) a terminé deuxième en vertu d’un chrono de 1:27,364. Il n’a toutefois pas terminé la séance puisqu’il a durement percuté la barrière après avoir perdu le contrôle de sa monoplace.

Le Finlandais Valtteri Bottas (Mercedes) a été le troisième pilote le plus rapide, en 1:27,431.

Hulkenberg à la rescousse 

Aux côtés de Stroll, c’est l’Allemand Nico Hulkenberg qui s'est installé au volant de l’autre monoplace rose en raison du résultat positif de Sergio Perez à un test de dépistage de la COVID-19. Hulkenberg, qui a réalisé un chrono de 1:27,910 bon pour le septième échelon, sera de la grille de départ dimanche, et devra également prendre la relève dimanche prochain.

Hulkenberg n’a pas trouvé de baquet pour la saison actuelle après avoir été chassé de chez Renault par Esteban Ocon au terme de la dernière campagne. Il est l’actuel détenteur d’un malheureux record de la F1 avec 179 courses sans podium.

«J'étais en route pour le [circuit] Nurburgring pour un autre projet quand Otmar [Szafnauer, le directeur de Racing Point,] m'a appelé, a expliqué Hulkenberg dans un communiqué. C'est un peu surréaliste pour moi, mais j'aime les défis, et c'en est un. [Perez] est un ami à moi, un ancien coéquipier, et je lui souhaite de se remettre vite. Je prends sa place et je vais essayer de faire du mieux possible pour l'équipe!»

Après avoir été privé de temps de piste en matinée, l’Allemand Sebastian Vettel a dû se contenter du 18e temps du jour. Ferrari avait détecté un ennui avec son système de refroidissement, puis un pédalier mal installé a également forcé Vettel à écourter sa deuxième séance.