Crédit : AFP

F1

Un premier podium dans la mire de Racing Point

Publié | Mis à jour

Malgré le fait qu’elle ne pourra compter sur la présence de son pilote Sergio Pérez, déclaré positif à la COVID-19 jeudi, l’écurie Racing Point espère récolter dimanche à l’occasion du Grand Prix de Grande-Bretagne un premier podium depuis sa création en 2019.

Il y a deux semaines en Hongrie, Lance Stroll est venu bien près d’accéder à la tribune d’honneur en ralliant l’arrivée au quatrième rang.

Or, le circuit de Silverstone, qui sera le théâtre des deux prochaines épreuves de la saison, dont ce dimanche, devrait convenir aux monoplaces roses et surtout à leur moteur Mercedes.

Le tracé britannique, fidèle à la F1 depuis 1950, année de fondation du Championnat du monde, est reconnu comme l’un des plus rapides inscrit au calendrier. Il est parcouru à une vitesse moyenne supérieure à 200 km/h et environ 65 pour cent du tour est bouclé à plein régime.

«C’est comme courir à la maison»

Si les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas font figure de grandes favorites, la lutte, derrière, s’annonce intense entre Red Bull et... Racing Point. Pour l’instant, l’écurie Ferrari, en retrait cette année, n’est plus considérée comme une réelle menace.

Sept des dix équipes du plateau sont basées en Angleterre, mais l’usine de Racing Point, elle, est située à proximité du complexe de Silverstone.

«C’est comme courir à la maison, souligne Stroll. Et ça donne à tous les employés une motivation supplémentaire de bien agir. Notre début de saison a été prometteur et nous avons été performants sur deux circuits différents [Autriche et Hongrie]. On souhaite l’être tout autant ici en Angleterre.»

«J’ai hâte aux prochaines courses et nous avons bon espoir d’obtenir une bonne récolte de points.»

Un terrain de jeu pour Hamilton

Les Mercedes ont été dominantes depuis le début de la saison en remportant les trois premières épreuves inscrites au calendrier. Si Bottas s’est imposé en lever de rideau, son coéquipier Hamilton a su remettre les pendules à l’heure en accédant à la première marche du podium lors des deux suivantes.

Malgré le fait que la course aura lieu sans spectateurs, le Britannique, à moins d’une catastrophe, devrait poursuivre sa domination sur un circuit considéré comme un véritable terrain de jeu pour lui.

À preuve, il a gagné son Grand Prix national à cinq reprises au cours des six dernières années. Sebastian Vettel avait interrompu cette séquence victorieuse en 2018 en devançant Hamilton au fil d’arrivée par moins de trois secondes.