Crédit : AFP

Tennis

«Genie» et le Smash se tournent vers les éliminatoires

Agence QMI

Publié | Mis à jour

La Québécoise Eugenie Bouchard et son équipe du Smash de Chicago ont subi une défaite crève-coeur de 23 à 22 en superbris, jeudi, pour conclure au troisième rang du classement en vue des éliminatoires du tournoi World TeamTennis.

Avant ce match contre les Aviators de San Diego, le Smash était toutefois déjà assuré de compter parmi les quatre équipes finalistes de cette compétition disputée au complexe hôtelier The Greenbrier, en Virginie-Occidentale. Les Freedoms de Philadelphie, champions de la saison régulière, sont qualifiés tout comme le Storm d’Orlando et l’Empire de New York. Les éliminatoires débuteront samedi.

En vertu de cette défaite, Chicago a conclu avec une fiche de 9-5.

Bouchard et sa partenaire Bethanie Mattek-Sands ont été au cœur de l’action, en double féminin, disputant notamment le superbris face à Christina McHale et Kveta Peschke.

Au meilleur de 13 points, McHale et Peschke l’ont emporté 7 à 5. La Québécoise avait pourtant remporté ses deux services pour donner l’avantage 4 à 2 à son équipe pendant ce superbris. C’est un service de Peschke qui a scellé l’issue de la rencontre tandis que San Diego (4-10) mettait fin à une série de sept revers.

Nakashima à surveiller

Plus tôt dans la journée de jeudi, Bouchard et Mattek-Sands avaient perdu par le pointage de 5 à 3 contre ces mêmes adversaires, ce qui a entraîné la prolongation, puis le superbris.

En plus de Bouchard et Mattek-Sands, le Smash de Chicago est composé de l’Américaine Sloane Stephens de même que, du côté masculin, de Brandon Nakashima, Rajeev Ram et Evan King. Du lot, le jeune Nakashima, âgé de seulement 18 ans, est un espoir intéressant, lui qui figure au 220e rang du classement de l’ATP. Ram est pour sa part un spécialiste du double.