Crédit : AFP

NBA

C’est reparti dans la NBA!

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Après plus de quatre mois d’arrêt, la NBA effectuait son grand retour, jeudi soir, au Complexe Disney's Wide World of Sports d’Orlando. Les autorités de la ligue ont présentement de bonnes raisons de croire en la viabilité de leur plan de reprise, alors qu’aucun cas de COVID-19 n’a été rapporté lors de la dernière mise à jour.

«On dit à la blague, même si ce n’est pas vraiment drôle, que l’endroit le plus sécuritaire au monde présentement est le site de Disney», a lancé le commissaire Adam Silver, mercredi, à l’émission Good Morning America.

• À lire aussi: Une cérémonie émotive pour la reprise de la NBA

• À lire aussi: Les Raptors insatisfaits

C’est un affrontement entre le Jazz de l’Utah et les Pelicans de la Nouvelle-Orléans qui marquait le retour au jeu. C’était justement le Jazz qui avait eu le premier cas de COVID-19 dans la NBA. Le résultat du test de Rudy Gobert avait rapidement mené à la suspension des activités de la ligue.

Un leader

Depuis que la pandémie a frappé l’Amérique du Nord au printemps, les grandes ligues professionnelles ont suivi les traces de la NBA. Premier circuit à avoir suspendu ses activités, le 11 mars, il a également été un leader dans les discussions entourant la reprise des sports professionnels.

Silver et ses acolytes ont d’ailleurs été les premiers à évoquer la possibilité de rassembler toutes les formations dans une ville bulle, une idée qui a été reprise par la LNH et la MLS.

Le concept s’avère efficace. Des 344 joueurs de la NBA qui ont été testés depuis le 20 juillet, aucun n’a obtenu de résultat positif à la COVID-19.

Également centralisée à Orlando, la MLS se porte aussi plutôt bien. Après les exclusions du FC Dallas et du Nashville SC en raison de cas de COVID-19, son tournoi de retour s’est déroulé sans anicroche.

Les choses ne vont pas aussi bien du côté du baseball majeur, qui n’a pas centralisé ses activités et qui a beaucoup plus de difficulté à contrôler le virus. Non loin d’Orlando, les Marlins de Miami comptent 19 cas dans leur équipe.

«Évidemment, on voit ce qui se passe dans le baseball avec les Marlins et on suit la situation de près. Ceci étant dit, on a confiance dans le protocole qu’on a mis en place», a précisé Silver.

Adaptation

Parmi les 30 équipes de la NBA, 22 sont réunies à Orlando pour le tournoi éliminatoire, qui se déroulera à The Arena (WWOS), au HP Field House et au VISA Athletic Center.

La NBA a annoncé jeudi une nouvelle série de mesures et d’améliorations aux règles déjà existantes pour faciliter l’adaptation des protagonistes

Parmi les changements que pourront observer les téléspectateurs, l’espace sur les lignes de côté sera élargi et les bancs des équipes seront réaménagés en plusieurs rangées dans lesquelles tous les sièges seront distancés. Il y aura des sections attitrées aux joueurs, aux entraineurs et au personnel des équipes.

De plus, les sifflets des arbitres seront recouverts afin d’empêcher la propagation de gouttelettes. La table de pointage sera quant à elle entourée d’un plexiglas.

Lors des temps d’arrêt, les entraineurs et joueurs pourront se regrouper, mais devront s’assoir sur des chaises distancées les unes des autres, à l’écart du banc des joueurs. Les chaises utilisées pendant les pauses et temps d’arrêt seront nettoyées et désinfectées après chacune des utilisations.

Le tout se déroulera devant des spectateurs virtuels.