MLS

L’Union continue sa marche

Dave Lévesque

Publié | Mis à jour

Dans un match chaudement disputé, l’Union de Philadelphie a remporté une victoire de 3 à 1 sur le Sporting Kansas City pour devenir la première équipe à obtenir son billet pour les demi-finales.

Après une première demie marquée par l’opportunisme de l’Union, le Sporting est revenu en force en seconde demie pour tenter d’effacer le quart d’heure au cours duquel l’Union a marqué tous ses buts en première demie.

Sergio Santos a été très efficace dans cette rencontre où tous les buts ont été inscrits en première demie. Il a récolté deux buts et une passe.

• À lire aussi: Que fera Olivier Renard?

• À lire aussi: Quoi faire avec Bojan?

L’Union fera face au vainqueur du quart de finale entre New York City FC et les Timbers de Portland, qui sera disputé samedi soir.

La première demie a été fertile en rebondissements. On a d’abord assisté à une belle lutte tactique en milieu de terrain, puis l’Union a ouvert les valves avec trois buts en l’espace d’un quart d’heure.

Tout a commencé par Alejandro Bedoya, qui a trouvé un beau trou entre les deux arrières centraux de Kansas City pour ensuite servir une passe parfaite à Jamiro Monteiro qui a ouvert la marque à la 24e minute.

Dès la 26e, l’Union a doublé son avance quand un coup franc du Sporting a mal tourné et plusieurs joueurs se sont retrouvés profondément dans le territoire de l’Union. Sergio Santos en a profité pour détaler avec le ballon et se présenter seul devant Tim Melia qui n’a eu aucune chance.

Santos a remis ça à la 39e minute en convertissant facilement une passe impeccable du jeune Brenden Aaronson qui a connu un très bon match avec de nombreuses belles séquences offensives.

Alan Pulido, avec une belle tête, a redonné espoir au Sporting en toute fin de première demie (45+1).

LAFC comme le Barça

Uri Rosell, de l’Orlando City SC, a sorti les violons pour parler de la qualité du Los Angeles FC, qu’il affrontera avec ses coéquipiers en quart de finale ce soir.

Celui qui a grandi à La Massia, le centre de formation du Barça, a repris cette comparaison que l’entraîneur du LAFC, Bob Bradley, a déjà évoquée par le passé.

«La façon dont ils contrent en pressant est similaire à celle de Barcelone, a-t-il dit lors d’une visioconférence. Comme Barcelone, ils possèdent le ballon la majorité du temps et se trouvent en bonne position lorsqu’ils le perdent alors en l’espace de 3 à 5 secondes, ils peuvent le récupérer. Je l’ai vu dans leur match contre Seattle, ils l’ont très bien exécuté. Nous devrons être concentrés.»

Rossi a pris la relève

Si les partisans du Los Angeles FC s’inquiétaient du fait que Carlos Vela soit resté à la maison avec son épouse enceinte, Diego Rossi les a rassurés.

Le jeune Uruguayen de 22 ans a drôlement pris la relève de l’attaquant mexicain en se forgeant une fiche de sept buts et deux passes décisives en seulement quatre matchs depuis le début du tournoi.

C’est une belle montée en puissance pour Rossi qui avait inscrit 12 buts en 2018 et 16 l’an passé en plus de récolter un total de 16 passes au cours de ces deux saisons combinées.

Hasal dans l’équipe de la semaine

Même si les Whitecaps de Vancouver ont été éliminés en huitièmes de finale, le jeune gardien Thomas Hasal a offert une performance impressionnante contre le Sporting Kansas City qui lui a valu d’être sélectionné au sein de l’équipe de la semaine.

Chez les défenseurs, Mark McKenzie de l’Union de Philadelphie s’y trouve pour une seconde semaine d’affilée. Il est accompagné de son coéquipier Kai Wagner et d’Alexander Callens (NYCFC).

En milieu de terrain, on retrouve Vako (San Jose), Eduard Atuesta (LAFC), Osvaldo Alonso (Minnesota), Maxi Moralez (NYCFC) et Cristian Espinoza (San Jose). Les attaquants sont Valentin Catellanos (NYCFC) et Diego Rossi (LAFC).

Pirlo avec les jeunes

L’une des premières grandes vedettes du New York City FC, Andrea Pirlo, vient d’être confirmé au poste d’entraîneur de l’équipe des moins de 23 ans de la Juventus de Turin.

Âgé de 41 ans, Pirlo a tiré sa révérence à la fin de la saison 2017 après avoir joué presque trois saisons avec la formation new-yorkaise.

Il a également joué quatre saisons avec la Juve, mais son nom est surtout associé à Milan où il a passé 10 saisons avec l’AC Milan et trois autres avec l’Inter au début de sa carrière.